Boutique en ligne

A Livr'Ouvert

171b bd Voltaire, 75011 Paris Latitute/longitude: 46.75984 1.738281

Tél: 09.52.65.38.67

Du lundi au samedi de 10h à 14h et de 15h à 19h

Mail: contact@alivrouvert.fr

Verbatims et recommandations...

La fabrique de l'obésité, enquête sur un fléau planétaire de Yves Leers - Buchet Chastel

La fabrique de l'obésité ; enquête sur un fléau sanitaireÉmetteur du florilège: François C.

Cette histoire qui se déroule sous nos yeux depuis une génération, c’est celle de la fabrique de l’obésité, donc du diabète, donc des maladies cardio-vasculaires, des accidents vasculaires cérébraux (AVC), de nombreux cancers et d’autres maladies chroniques.

1. UN SCANDALE PLANETAIRE

L’obésité a doublé en une génération

Sur terre, en 2017, un être humain sur dix est obèse (604 millions d’adultes et 108 millions d’enfants).

Epidémie galopante, aucun pays n’est épargné.

Obésité, sous-alimentation et changement climatique : il existe un lien consubstantiel entre ces trois pandémies (étude de la Commission Lancet publiée en 2019).

L’atout des traditions culinaires

Les Etats-Unis, l’Angleterre, l’Irlande, le Canada et le Mexique ont connu les plus fortes croissances de l’obésité.

Le rôle de l’alcool

La corrélation entre la consommation d’alcool et le gain de poids n’est pas significative.

2. LA PLANETE OBESE

L’obésité menace l’espérance de vie en Europe

En France, plus de 8 millions d’adultes obèses… Près de la moitié de la population française adulte (49%) est en surcharge pondérale.

Le coût social de la surcharge pondérale avoisine en France 20 milliards d’euros, soit 1% du PIB.

Augmentation de la prévalence de l’obésité très sévère (IMC > 40) qui a doublé en 10 ans (2006 – 2016), soit plus de 500 000 adultes.

Les oubliés des Outre-mer français et du Pacifique.

Le Royaume-Uni, poids lourd de l’Europe… La Grande-Bretagne cumule de dramatiques records européens en matière de surpoids, d’obésité et de maladies chroniques induites, le diabète en particulier.

L’Afrique de l’ouest s’alourdit

Le surpoids et l’obésité touchent la moitié des Ghanéens urbains, et un tiers des Togolais, des Nigérians, des Nigériens, des Béninois, des Ivoiriens et des Maliens.

Les Etats-Unis, premier exportateur mondial d’obésité

En privilégiant les profits plutôt que la santé, en niant les répercussions d’une nourriture qui rend malade, les entreprises de l’agroalimentaire et le gouvernement fédéral ont fait un choix dont l’impact est universel.

L’Amérique latine

Les chercheurs de l’OCDE et de la FAO estiment que les mesures prises dans les années 1980 pour lutter contre la sous-alimentation ont créé «une génération d’obèses»: un quart des habitants du sous-continent souffre d’obésité et 60% sont en surpoids.

Le Mexique sous perfusion de Coca-Cola.

Chine: la relève des Etats-Unis

Le nombre de personnes en surpoids ou obèses en Chine a atteint 440 millions, dont 130 millions souffrent d’obésité.

Main basse sur le reste de l’Asie

. Les enfants victimes des fast-foods.

. Japon : obésité illégale ! (adoption en 2008 de la loi Metabo, destinée à prévenir tout développement de l’obésité).

. La Corée du Sud veut sauver le monde avec ses algues.

Un tour du monde plutôt inquiétant

Tant que les IAA (industries agro-alimentaires) et les financiers seront à la manœuvre, l’intérêt public sera la dernière roue du carrosse.

3. LES OUBLIES DE LA SOCIETE

Les pauvres trinquent trois fois

L’obésité et la sous-nutrition vont souvent de pair dans les pays pauvres ou en transition… Aggravée par le changement climatique, il s’agit en réalité d’une triple peine.

Le double fardeau de la malnutrition est un facteur clé à l’origine des épidémies émergentes de diabète de type 2, d’hypertension, d’AVC et de maladies cardiovasculaires dans le monde entier. Les effets néfastes peuvent également être transmis d’une génération à l’autre.

L’obésité infantile n’est pas fatidique

Le pire est à venir: si on ne fait rien -car c’est tout ou rien- pour l’éradiquer, le monde s’acheminera vers des taux d’obésité de plus en plus insupportables sur tous les plans, sanitaire, environnemental et financier. Or tous les indicateurs actuels montrent que l’obésité des enfants n’est vraiment prise au sérieux que dans les discours.

Un cortège de maladies chroniques

Aucune autre maladie n’est associée à autant d’autres pathologies que l’obésité. Si vous «attrapez l’obésité», vous avez une chance sur deux d’être diabétique, hypertendu, cardiaque, cancéreux, etc., enfin, toute la litanie des maladies chroniques.

Une pharmacopée inutile et dangereuse

Ces prétendus remèdes contre l’obésité ne sont pas seulement inutiles et hors de prix, ils sont dangereux.

…et un pis-aller coûteux, la chirurgie bariatrique

Celle-ci consiste, par différentes méthodes plus ou moins lourdes, mais toujours chères, à réduire le volume gastrique, ce qui se traduit par des pertes de poids considérables, donc une meilleure qualité de vie, mais aussi des complications et des effet indésirables sur le long terme.

La souffrance des gros

La grossophobie est «une attitude de stigmatisation, de discrimination envers les personnes obèses ou en surpoids» Petit Robert

4. A QUI PROFITE LE CRIME?

Les coûts astronomiques de l’obésité

Le très lourd fardeau des dépenses de santé.

La prévention est payante.

Des lobbies prêts à tout

L’alimentation qui tue: corrélation nette entre la consommation régulière d’aliments «transformés et ultra-transformés» et les risques de cancer, de surpoids, d’obésité, de diabète, d’hypertension et de maladies cardio-vasculaires.

Les secrets de cuisine du lobby agroalimentaire: les cinq règles de base du lobbying dans le domaine de l’alimentation.

Un lobbying autorisé, mais bien mal encadré.

L’ILSI, lobby des lobbies basé aux USA, dicte sa loi planétaire.

Symbole de la malbouffe, le Nutella ne s’est jamais si bien porté!

Plus il y a de McDo, plus il y a d’obèses!

L’obésité arrange beaucoup de monde

L’obésité et le surpoids constituent une mine inépuisable avec tous les prétendus régimes amaigrissants dont on connaît l’inefficacité et la dangerosité; c’est également une mine pour l’industrie pharmaceutique qui vend des médicaments dont seule l’inutilité est prouvée.

Le scandale des pseudo-régimes alimentaires.

Les produits allégés ne font maigrir que les portefeuilles

L’intérêt des produits allégés n’a jamais été démontré.

5. L’OBESITE, UNE MALADIE EVITABLE

Plus de 30% des maladies induites par l’obésité, voire 50% pour certaines -en particulier les cancers et les maladies cardio-vasculaires-, pourraient être évitées grâce à la prévention nutritionnelle.

La prévention, seule stratégie efficace

Le grand chaudron des aliments ultra-transformés

. Les méfaits de l’alimentation ultra-transformée… Les AUT (aliments ultra-transformés) sont véritablement des pseudo-aliments.

. Un arsenal de plusieurs centaines d’additifs… Plus l’aliment est transformé, plus sa teneur en additifs sera élevée.

. Moins d’obèses chez les mangeurs bio.

Sucre, le grand désastre

Le marché mondial du sucre: 100 milliards de dollars.

. Le sirop de glucose-fructose, un super-sucre très dangereux.

Une alimentation industrielle bourrée de calories vides

. Pour qui sonne le gras?… Ces «bons gras» sont tous les insaturés et spécialement les monoinsaturés, comme l’acide oléique et l’oméga 9.

. La surconsommation de sel provoque par an, en France, 75 000 accidents cardio-vasculaires, dont 25 000 décès par hypertension et maladies cardio-vasculaires, comorbidités très fréquentes chez les obèses.

. Le raffinement tue le sel, le sel raffiné tue les consommateurs.

. Le pain représente 25 à 27% de notre apport quotidien en sel.

Cet indispensable étiquetage nutritionnel

. Le nutri-score devrait être obligatoire.

Qu’il s’agisse de la transformation industrielle de l’alimentation à des degrés divers, du bio, du sucre, du sel, du pain, des graisses saturées ou des calories vides, tout est une question d’équilibre ou, plutôt, de déséquilibre.

Conclusion TOUT EST POSSIBLE

Le plus urgent -pour toute la société- est donc bien de se réapproprier son alimentation et, par voie de conséquence, sa santé. Cela passe par un équilibre nutritionnel et sociétal, une approche écologique de la nutrition (la «nutri-écologie»). Sinon, 2050 sera une annus horribilis, avec un humain obèse sur deux, sous un climat de plus en plus chaud!

Sur la boutique