Boutique en ligne

A Livr'Ouvert

171b bd Voltaire, 75011 Paris. Latitute/longitude: 46.75984 1.738281

Tel: 09.52.65.38.67

Le lundi de 12h à 19h et du mardi au samedi de 10h à 19h30.

Mail: contact@alivrouvert.fr

Verbatims et recommandations...

PHILOSOPHIES - 365 graines de sagesse à cultiver de Jacques de COULON - Ed. Jouvence 2015

Philosophies ; 365 graines de sagesse à cultiver Émetteur du verbatim: François C.

HIVER  EN ATTENTE DE SOI: DÉPOUILLEMENT ET GESTATION

JANVIER Élaguer: remise en question et libération

. Se désencombrer: comment m’alléger?

Plotin Fais comme le sculpteur: il enlève, il gratte, il polit, il nettoie jusqu’à ce qu’il fasse apparaître un beau visage dans la statue. Toi aussi, enlève tout ce qui est superflu et ne cesse de sculpter ta propre statue.

. Se remettre en question: de quelles illusions me libérer?

Etty Hillesum La vie est si curieuse, si surprenante, si nuancée, et chaque tournant du chemin nous découvre une vue entièrement nouvelle. Il faut s’affranchir intérieurement de toutes les représentations convenues.

. S’étonner: comment renouveler mon regard sur le monde?

Sénèque J’ai regardé le monde comme si je le voyais pour la première fois.

. Choisir la vie: comment affronter la peur de la mort?

Epicure La mort n’est rien pour nous ; tant que nous sommes là nous-mêmes, la mort n’y est pas et, quand la mort est là, nous n’y sommes plus.

FÉVRIER Préparer le terrain: le recentrage

. Se focaliser sur l’essentiel: qu’est-ce qui existe vraiment?

Simone Weil La croyance en l’existence d’autres êtres humains comme tels est amour. L’esprit n’est forcé de croire à l’existence de rien. C’est pourquoi le seul organe de contact avec l’existence est l’acceptation, l’amour.

. Quitter les sables mouvants: y-a-t-il une réalité stable?

Nietzsche Il y a en moi quelque chose d’invulnérable, quelque chose qu’on ne peut enterrer et qui fait sauter les rochers: cela s’appelle ma volonté.

. Se recentrer: comment remonter à la source de ma conscience?

Hillesum Tous les matins, avant de me mettre au travail, me « tourner vers l’intérieur », rester une demi-heure à l’écoute de moi-même. Créer au-dedans de soi une grande et vaste plaine débarrassée des broussailles sournoises qui vous bouchent la vue, ce devrait être le but de la méditation.

. Faire des choix: quelle est ma marge de liberté?

Etty Hillesum L’homme forge son destin de l’intérieur, voilà une affirmation bien téméraire. En revanche, l’homme est libre de choisir l’accueil qu’il fera lui-même à son destin.

MARS Semer fécondité du projet

. Penser: comment apprendre à réfléchir?

Etty Hillesum On cherche toujours la formule libératrice, la pensée clarificatrice. Les choses doivent s’éclaircir en toi ; tu ne dois pas, toi, te laisser engloutir par les choses.

. Y croire: qu’est-ce que la pensée positive?

Marc-Aurèle L’âme se colore par l’effet des pensées. Colore-la donc par une attention continue à des pensées comme celle-ci: là où il est possible de vivre, il est aussi possible de bien vivre.

. Se décider: sur quoi me baser pour agir?

Simone Weil Ce qu’on nomme la morale ne fait appel qu’à la volonté, et dans ce qu’elle a pour ainsi dire de plus musculaire. La religion au contraire correspond au désir. Les pratiques religieuses sont entièrement constituées par de l’attention animée de désir.

. Créer: où puiser ma force créatrice?

Marc-Aurèle Tout être est la semence de l’être qui doit sortir de lui.

Nietzsche Tu dois construire plus haut que toi-même. Mais il faut d’abord que tu sois construit toi-même. Tu dois construire un corps d’essence supérieure, un premier mouvement, une roue qui roule sur elle-même. Tu dois créer un créateur.

PRINTEMPS  VERS SOI: CROISSANCE ET CONSTRUCTION DE SOI

AVRIL Germer: la renaissance

. Venir au monde: naissons-nous naturellement bons?

Hobbes À l’état de nature, l’homme est un loup pour l’homme.

. S’éveiller: comment vivre plus consciemment?

Marc-Aurèle Au petit jour, lorsqu’il t’en coûte de t’éveiller, aie cette pensée: c’est pour faire œuvre d’homme que je m’éveille. Serais-je encore de méchante humeur si je vais faire ce pour quoi je suis né? Ou bien ai-je été formé pour rester couché et me tenir au chaud sous mes couvertures?

. Se transformer: faut-il mourir pour renaître?

Simone Weil Si le grain ne meurt…Il doit mourir pour libérer l’énergie qu’il porte en lui afin qu’il se forme d’autres combinaisons. De même, nous devons mourir pour libérer l’énergie attachée, pour posséder une énergie libre, susceptible d’épouser le vrai regard des choses.

. Désirer: qu’est-ce que le vrai désir?

Etty Hillesum Je ne veux rien être de spécial. Je veux seulement tenter de devenir celle qui est déjà en moi mais cherche encore son plein épanouissement.

MAI Pousser: l’élévation

. Se fortifier: qu’est-ce qui me rend plus résistant?

Marc-Aurèle Le maître intérieur se porte, après choix, vers le meilleur et s’il rencontre un obstacle, il s’en fait une matière comme le feu lorsqu’il se rend maître des choses: il les consume et, par ce qu’on y jette, il s’élève plus haut.

. Connaître: d’où viennent mes connaissances?

Emmanuel Levinas L’enseignement ne revient pas à la maïeutique. Il vient de l’extérieur et m’apporte plus que je ne contiens.

. Apprendre: de quoi ai-je besoin pour grandir?

Simone Weil Si on cherche avec une véritable attention la solution d’un problème de géométrie, et si, au bout d’une heure, on n’est pas plus avancé qu’en commençant, on a néanmoins avancé, durant chaque minute de cette heure, dans une dimension plus mystérieuse. Sans qu’on le sente, cet effort en apparence stérile a mis plus de lumière dans l’âme et le fruit se retrouvera, un jour.

. S’élever: comment élargir mon point de vue?

Simone Weil La pensée doit être, à toutes les pensées particulières et déjà formées, comme un homme sur une montagne qui, regardant devant lui, aperçoit en même temps sous lui, mais sans les regarder, beaucoup de forêts et de plaines.

JUIN Fleurir: l’ouverture

. Laisser être: qu’est-ce qu’une attitude non violente?

Etty Hillesum Ce que je trouvais beau, je le désirais de façon beaucoup trop physique. Aussi avais-je toujours cette sensation pénible de désir inextinguible. L’autre soir, en revanche, j’ai réagi tout autrement: j’ai accueilli dans la joie l’intuition de la beauté de la création divine.

. Accueillir: vers quoi déployer mes pétales?

Etty Hillesum En excluant la mort, on se prive d’une vie complète ; en l’y accueillant, on élargit et on enrichit sa vie.

. S’ouvrir à l’autre: oui mais comment?

Pierre Hadot Le dialogue apprend aux interlocuteurs à se mettre à la place de l’autre, donc à dépasser son propre point de vue. Ils découvrent par eux-mêmes et en eux-mêmes une vérité indépendante d’eux dans la mesure où ils se soumettent à une autorité supérieure : le LOGOS.

. Accepter ce qui est: faut-il consentir à tout ce qui arrive?

Nietzsche La volonté est créatrice. Tout ce «qui fut» est fragment et énigme et épouvantable hasard, jusqu’à ce que la volonté créatrice ajoute: «Mais c’est ainsi que je le voulais, que je le veux et que je le voudrai.»

ÉTÉ  EN SOI: LE PLEIN ÉPANOUISSEMENT

JUILLET Resplendir: l’intensité de la vie

. Vivre pleinement: comment savourer la vie?

Saint Augustin Il y a trois temps: le présent du passé, le présent du présent et le présent du futur. Ces trois sortes de temps n’existent que dans notre esprit. Le présent du passé, c’est la mémoire ; le présent du présent, c’est l’intuition directe ; le présent de l’avenir, c’est l’attente.

. Trouver son équilibre: qu’est-ce qu’une vie juste?

Marc-Aurèle Agir, parler et penser en homme qui peut sortir à l’instant de la vie. Accomplis chaque action de ta vie comme si c’était la dernière en te tenant éloigné de toute légèreté.

Spinoza La joie est le passage de l’homme d’une moindre à une plus grande perfection. La tristesse est le passage de l’homme d’une plus grande à une moindre perfection.

. Vivre heureux: où réside mon bonheur?

Pythagore Peu savent être heureux: jouets des passions, tour à tour ballottés par des vagues contraires, ils roulent sans pouvoir résister à l’orage.

. Vivre dans sa chair: le corps, prison de l’âme ou foyer d’épanouissement?

Simone Weil L’homme doit faire acte de s’incarner, car il est désincarné par l’imagination.

AOÛT Mûrir: l’approfondissement

. Découvrir ses valeurs: d’où viennent mes idéaux?

Platon La vraie voie de l’amour, c’est de partir des beautés sensibles et de monter sans cesse vers cette beauté surnaturelle en passant par échelons d’un beau corps à deux, puis des beaux corps aux belles actions, puis aux belles sciences, pour aboutir à la contemplation du Beau tel qu’il est en soi.

. S’analyser avec lucidité: comment affiner mon jugement?

Pythagore Ne laisse pas le sommeil tomber sur tes yeux avant d’avoir pesé tous les actes du jour. Qu’ai-je fait? Quels devoirs ai-je omis? Après quoi, blâme ce qui est mal fait, du bien réjouis-toi!

. Se perfectionner: comment acquérir des qualités pour mûrir?

Marc-Aurèle Les principes et les valeurs vivent. Comment pourraient-ils mourir à moins que ne s’éteignent leurs représentations? Or, ces représentations, il est en ton pouvoir de les ranimer sans cesse.

. Vivre librement: ma liberté est-elle bonne?

Blaise Pascal «C’est là ma place au soleil»: voilà le commencement

SEPTEMBRE Fructifier: l’accomplissement

. Se dilater: et si j’étais une grande sphère qui contenait tout?

Héraclite On ne peut trouver les limites de l’âme, quelque chemin qu’on emprunte, tellement est profond le génie qui l’habite.

. Vivre ensemble: qu’est-ce qu’un citoyen du monde?

Simone Weil Les enfants de Dieu ne doivent avoir aucune autre patrie ici-bas que l’univers lui-même, avec la totalité des créatures raisonnables qu’il a contenues, contient et contiendra. C’est là la seule cité natale qui a droit à notre amour.

Empédocle Ne cesserez-vous jamais le douloureux carnage? Ne voyez-vous pas que c’est vous-mêmes que vous égorgez stupidement?

. Cultiver son jardin secret: comment échapper à la globalisation?

Emmanuel Levinas Autrui déborde absolument toute idée que je peux avoir de lui.

. Rechercher le bien: dois-je me laisser guider par ma seule raison?

Emmanuel Levinas La conscience, c’est l’impossibilité d’envahir la réalité comme une végétation sauvage qui absorbe ou brise ou chasse tout ce qui l’entoure. Voir un visage, c’est déjà entendre: tu ne tueras point.

AUTOMNE  VERS L’AUTRE : DÉTACHEMENT ET DON DE SOI

OCTOBRE Donner son fruit: l’amour du prochain

. Reconnaître la valeur de la personne: pourquoi est-elle si précieuse?

Etty Hillesum N’y aurait-il qu’un seul Allemand respectable, qu’il serait digne d’être défendu contre toute la horde des barbares et que son existence vous enlèverait le droit de déverser votre haine sur un peuple entier.

. Aimer le prochain: quels sont les signes distinctifs de l’amour?

Maître Eckhart Au-dessus de la connaissance et de l’amour est la miséricorde.

Saint-Exupéry Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder dans la même direction.

. Donner: qu’est-ce que le don véritable?

Marc-Aurèle En aidant quelqu’un, ne cherche pas à en tirer profit mais passe à un autre bienfait comme la vigne qui, la saison venue, produit à nouveau du raisin.

. Être soi-même: suis-je autosuffisant ou voué à l’autre?

Blaise Pascal Le moi est haïssable: il est injuste en soi, en ce qu’il se fait le centre de tout ; il est incommode aux autres en ce qu’il veut les asservir.

NOVEMBRE Lâcher prise: l’amour désintéressé de l’humanité

. Apprendre à mourir: faut-il penser à la mort?

Spinoza Un homme libre n’est pas dirigé par la crainte de la mort mais désire ce qui est bon directement, c’est-à-dire désire agir, vivre, conserver son être. Sa sagesse est une méditation de la vie, non de la mort.

. Lâcher prise: qu’est-ce que le détachement?

Marc-Aurèle Rien pour moi n’est prématuré ni tardif, de ce qui est pour toi en temps opportun, ô Monde. Tout est fruit pour moi de ce que produisent tes saisons, ô Nature.

. Agir de manière désintéressée: à quoi dois-je renoncer?

Simone Weil Détachement des fruits de l’action. Agir non pour un objet mais par une nécessité: je ne peux pas faire autrement.

. Aimer toute l’humanité: quels sont les fondements de cet amour universel?

. Simone Weil Ce sont ceux qui sont capables d’amitié qui peuvent aussi s’intéresser de tout leur cœur au sort d’un inconnu. Dans tous les domaines, l’amour n’est réel que dirigé sur un objet particulier. Il devient universel, sans cesser d’être réel, seulement par l’effet de l’analogie et du transfert.

DECEMBRE S’intérioriser: l’enracinement dans l’Absolu

. S’intérioriser: comment me retirer dans ma citadelle intérieure?

Marc-Aurèle Ton principe directeur devient inexpugnable lorsque, rassemblé sur lui-même, il se contente de ne pas faire ce qu’il ne veut pas. Voilà pourquoi c’est une citadelle que l’esprit libéré des passions.

. Contempler: qu’est-ce que la sagesse contemplative?

Cicéron L’observation et la contemplation de la nature sont une sorte d’aliment naturel pour les esprits. Nous nous redressons, nous nous dilatons, nous regardons d’en haut les choses humaines.

. S’interroger sur Dieu: existe-t-il?

Einstein La religiosité du savant réside dans l’étonnement en face de l’harmonie des lois de la nature dans laquelle se révèle une Raison si supérieure que toutes les pensées ingénieuses des hommes et leurs agencements ne sont, en comparaison, qu’un reflet tout à fait futile.

. Entrer en contact avec Dieu: comment est-ce possible?

Angelus Silesius La circonférence est dans le point, le fruit dans la graine, Dieu, l’Infini, dans la finitude: sage est celui qui le cherche dans l’univers fini.

CONCLUSION  J’AIME, DONC JE SUIS

Etty Hillesum Je fais jaillir le plus petit acte d’un grand foyer central de disponibilité et d’amour.

 

Sur la boutique