Boutique en ligne

A Livr'Ouvert

171b bd Voltaire, 75011 Paris. Latitute/longitude: 46.75984 1.738281

Tel: 09.52.65.38.67

Le lundi de 12h à 19h et du mardi au samedi de 10h à 19h30.

Mail: contact@alivrouvert.fr

Verbatims et recommandations...

ET N’OUBLIE PAS D’ETRE HEUREUX - Abécédaire de psychologie positive de Christophe ANDRE - Ed. Odile Jacob

Et n'oublie pas d'être heureux Émetteur du verbatim : François C.

A comme Aujourd’hui

C’est comme pour le souffle, la force ou la souplesse: il va nous falloir pratiquer régulièrement des exercices dans le but de muscler nos capacités à héberger, amplifier, savourer des ressentis émotionnels positifs.

Awe: quelque chose d’infiniment grand et infiniment fort existe, nous saisit parfois et nous relâche (en général).

C’est beau et effrayant.

Ça donne envie de continuer à vivre, à aimer, et à sourire tout doucement.

B comme Bienveillance

Pose un regard bienveillant sur le monde: Écoute et souris ; prends ton temps, tout ton temps, pour juger ; puis, agis.

C comme Choix

Souvent tu n’y penses pas, prisonnier de tes croyances anciennes ; mais presque toujours, tu as le choix: parler ou bouder, construire ou détruire, grogner ou sourire.

D comme Don

Donne, et ne garde qu’une chose: le bonheur d’avoir donné.

E comme Efforts

Pour changer, l’important n’est pas ce que tu sais, mais ce que tu fais: ça s’appelle un effort.

Ce qui facilite l’émerveillement, c’est la disponibilité mentale, la curiosité, ce qu’on appelle dans le zen l’esprit du débutant: une fraîcheur toujours renouvelée face à ce que nous pourrions penser connaître et maîtriser.

F comme Folie

Psychiatre, je n’ai jamais vu de fous,

Seulement des humains qui souffraient

De ne pas être heureux.

G comme Gratitude

Toutes tes joies te sont données:

Par la vie, par autrui, par un Dieu (peut-être).

Pour cela: gratitude, qui renforce ton cœur et ton bonheur.

H comme Harmonie

L’harmonie, comme un besoin caché

Qu’on oublie volontiers.

Mais qui peut vivre longtemps sans elle?

I comme Illusion

N’aie pas peur des illusions

Quand elles réchauffent ton cœur

Et te poussent à l’action.

J comme Joie

Sauts de joie, cris de joie, larmes de joie: la joie comme une sève montant d’un coup en toi. Elle ne durera pas? Tu garderas en toi sa certitude. Et puis elle reviendra.

K comme Karma

Pas de destin, pas de karma.

Ce n’est pas du passé que tu es prisonnier.

Juste de tes habitudes.

Karma express: ce que nous faisons de bien dans notre vie actuelle nous rendra plus heureux, non pas dans une existence ultérieure, mais bien dans celle-ci.

L comme Lien

Le bonheur est dans le lien.

N’oublie jamais: tu es lié à toute l’humanité

Et ses larmes sont tes larmes.

Fais que tes bonheurs soient aussi les siens.

M comme Malheur

Le bonheur ouvre le cœur,

Le malheur ouvre les yeux,

Ne cherche pas: tu as besoin des deux.

Mantras: «Fais de ton mieux, et n’oublie pas d’être heureux.»

«Mieux vaut marcher et respirer que ruminer.»

«Ne renonce jamais sans avoir essayé. Mais si tu as vraiment essayé, donne-toi toujours le droit de renoncer.»

N comme Nature

Marche dans les forêts, sur les rivages, les sommets,

Admire chaque jour le ciel et l’horizon.

Prends soin de cette Terre: elle est la tienne, pour toujours.

Tu y retourneras un jour.

O comme Ouverture

Regarde autour de toi et pas seulement vers tes problèmes.

Ouvre ton esprit et tes yeux,

Pour que ton cœur respire mieux.

Oxymores du bonheur: pire bonheur et merveilleux malheur

P comme Pardon

Pardonne aux humains, pardonne au destin.

Tu ne peux pas pardonner?

Alors libère-toi au moins du ressentiment.

Bonheur = efforts + chance

Grand bonheur = un peu plus d’efforts + beaucoup plus de chance

Q comme Quotidien

Source principale du bonheur. Les gisements sont considérables, l’exploitation facile: il suffit d’ouvrir les yeux et de prendre conscience.

R comme Respirer

Quoi qu’il advienne, respire.

Quand tu admires et quand tu pleures, quand tout et quand rien.

Parce que tu es vivant, tout simplement.

Recueillement. Je suis resté quelques minutes en connexion avec mon père sur ce canal de gratitude.

S comme Savourer

Affronter la difficulté: ça, tu sais.

Mais inviter en toi la grâce et la beauté?

Dix fois dans la journée, arrête-toi pour célébrer un petit bout de vie.

Sagesse: le maximum de bonheur dans le maximum de lucidité (Comte-Sponville).

T comme Tristesse

Avant, Après, Ailleurs: c’est la déclinaison du triple A anti-instant présent. Et anti-bonheur. Plus mon esprit prend l’habitude de s’évader avant, après ou ailleurs, au lieu de rester dans l’ici et maintenant, plus mon bien-être diminue.

U comme Urgent

Le combat de l’urgent et de l’important, ça commence dès le matin au lever…

Parfois je serai du côté de l’important. Parfois esclave de l’urgent. C’est très bien comme ça: c’est le signe que je suis vivant.

V comme Vertus

Vertueux: heureux.

Faire le bien te fait du bien.

W comme Walden

«Live. Believe. Worry a bit.» N’oublie pas de vivre. Garde la foi. Fais-toi un tout petit peu de souci.

X comme Anonyme

Le malheur fait des beaux romans,

Des vies intéressantes à raconter, mais pas à traverser.

Les vies heureuses sont ennuyeuses?

Bien sûr que non: juste joyeuses et silencieuses.

Y comme Yin et Yang

Bonheur dans le malheur: lorsqu’on te console.

Malheur dans le bonheur: le dernier jour d’été.

Les deux se succèdent et nourrissent ta vie.

Tout est bien.

Z comme Zen

La voie du zen: travaille à t’alléger. Ne cherche pas à tout résoudre, Laisse les nœuds se dissoudre. Chaque jour de ta vie assieds-toi, Contemple, médite. Sois.

 

Conclusion : À l’heure de ma mort

«Je n’ai plus besoin de rien. Je peux mourir maintenant, à cet instant. J’aurai connu le bonheur. J’ai souvent deviné son visage, ressenti sa présence. Je l’ai souvent entendu respirer à mes côtés, ou juste derrière moi. Je peux partir. Je peux laisser ma place aux autres. J’ai eu ma part du gâteau. Tout ce qui m’arrivera désormais sera comme une suite de grâces imméritées, mais que j’accueillerai et savourerai avec un émerveillement croissant. Je finirai par en mourir de joie. Je me demande bien ce que je trouverai alors de l’autre coté…»

* Sur la boutique