Boutique en ligne

A Livr'Ouvert

171b bd Voltaire, 75011 Paris. Latitute/longitude: 46.75984 1.738281

Tel: 09.52.65.38.67

Le lundi de 12h à 19h et du mardi au samedi de 10h à 19h30.

Mail: contact@alivrouvert.fr

Verbatims et recommandations...

Ose! Tout le monde peut devenir entrepreneur de Alexandre Mars - Flammarion

Émetteur du verbatim: François C.

Ose ! tout le monde peut devenir entrepreneur1. Eurêka! n’existe pas

La liste de tes idées

Trois questions: 1. Le marché est-il suffisamment important? 2. Est-ce que j’ai une vision suffisamment claire du produit que je veux proposer? 3. Y a-t-il des contraintes, des raisons pour lesquelles je ne peux pas faire aboutir cette idée ?

«S’il n’y a pas de concurrence, il est possible qu’il n’y ait pas de marché.»

2. Une seconde avant les autres

Intuition: la capacité d’être en permanence en état de veille, d’éveil, d’écoute et de perception des éléments partiels, fragmentaires, voire anecdotiques, autrement dit des signaux faibles que nous livre en permanence notre environnement.

«La seconde avant les autres». C’est elle qui nous guide pour faire encore mieux, qui nous pousse à nous challenger, à nous dépasser, à nous améliorer, à être très agile au risque de vivre en permanence dans une zone d’inconfort, dans un équilibre souvent compliqué à maintenir.»

«Un entrepreneur, ça agit, ça se trompe, ça étudie le marché, ça évolue, ça se repositionne, ça pivote, ça teste et ça échoue, et puis un jour, quand c’est le bon moment, ça teste et ça réussit.»

3. Socrate, Confucius et les trottinettes

Aujourd’hui, le phénomène de la simultanéité des découvertes et inventions peut presque être touché du doigt.

«Celui que l’on considère être «le premier» est de plus en plus rarement celui qui a inventé l’idée. Il est celui qui a inventé la manière de la populariser juste avant les autres, mais pas trop tôt non plus.»

4. La théorie des 10 000 heures

Les futurs maestros totalisent chacun 10 000 heures de pratique; les bons violonistes atteignent les 8 000 heures, et les futurs professeurs de musique ne dépassent pas les 4 000 heures.

C’est l’effort et lui seul qui déterminera sa progression. Autrement dit, le sommet ne peut être atteint sans un labeur acharné, largement supérieur à la moyenne.

«Ton temps est précieux, ne le perds pas dans des choses inutiles ou qui ne te font pas vraiment plaisir. Garde-le pour l’essentiel.»

5. 100% des gagnants ont tenté leur chance

Ceux qui tentent leur chance ne sont pas tous nés avec une cuillère d’argent dans la bouche. Au contraire, ce sont souvent ceux qui n’ont pas eu, au départ, toutes les chances. Qui n’ont pas grandi dans la ouate. Ils n’ont pas forcément eu faim, mais ils ont traversé des épreuves qui leur ont appris à courir plus vite que les autres, à endurer le stress, les déceptions, l’abandon, le frigo vide malgré les heures de boulot.

6. Design thinking et open innovation

Crée un prototype ou meurs.

La solution que tu cherches est à l’extérieur de la pièce dans laquelle tu te trouves.

7 étapes du Design Thinking: 1. Identifier sa problématique et la cadrer; 2. Lister les problèmes rencontrés jusque-là par l’utilisateur auquel tu destines ton produit; 3. Imaginer quelles solutions on peut identifier pour répondre à ces problèmes; 4.Prototyper; 5. Sélectionner; 6. Mettre en place; 7.Apprendre, apprendre, apprendre.

L’Open innovation repose sur trois éléments: le partage des informations, la coopération avec le monde extérieur et la confiance sans laquelle elle ne peut exister.

7. Assume tes faiblesses!

Qu’est-ce que je sais que je ne sais pas faire?

Quelques qualités qui sont la clé de la réussite entrepreneuriale: 1. La capacité de prendre rapidement des décisions et d’accepter d’en assumer les conséquences, qu’elles soient bonnes ou mauvaises; 2. La capacité à prendre du recul pour embrasser un champ beaucoup plus large que les affaires courantes du quotidien; 3. L’aptitude à être présent sur différents fronts, même s’il n’excelle pas dans tous.

8. Seul on va plus vite, ensemble va-t-on plus loin?

Il est vrai que 60% des start-up échouent parce que les cofondateurs ne sont pas d’accord entre eux, qu’ils commencent à se disputer, que la paralysie s’installe. Il y a une toute petite fenêtre de tir qu’il faut réussir à saisir.

Penses-y avant de t’engager: l’option 50/50 n’est pas la seule qui se présente à toi.

9. SWOT: apprends à te connaître

Ôte tes œillères et apprends à t’informer, vérifie, recoupe et cherche à aller plus loin pour te tailler ta niche.

Tes forces. Tes faiblesses. Les opportunités. Les menaces.

10. Optimiste…mais jusqu’où?

Se lancer implique un optimisme chevillé au corps.

Ne te pose surtout pas la question de savoir si tu réussiras ton saut, projette-toi déjà sur le pas d’après, sur le moment où tu te relèveras.

Détermine ton terrain de jeu. Adapte tes moyens à ce terrain, sinon réduis-le à la mesure de tes moyens. A partir de cette base qui se doit d’être solide, pose la barre le plus haut possible, sois optimiste, vois grand, très grand, laisse-toi embarquer par ton rêve.

11. Quel est son nom?

Avec cinq lettres, il te reste de belles trouvailles à faire.

Note les mots que tu associes à ton produit, à tes valeurs, à ta mission, à ton ambition. Passe une demi-heure par jour sur ta liste, écris tout ce qui te passe par la tête.

12. La puissance du réseau

N’oublie pas que le réseau est une route à deux voies, non pas une rue à sens unique. Pour l’entretenir, tu dois toujours pouvoir donner quelque chose en échange, ou être prêt à le faire. Si tu te contentes de prendre ou de demander sans jamais offrir, le réseau finit par te rejeter.

13. « L’idée du siècle », c’est tous les jours

Tu ne pourras pas survivre si tu n’as pas, toi aussi, l’innovation chevillée au corps. Ton entreprise grandira avec toi. Elle évoluera toujours et tu seras capable de pivoter et de changer de cap, comme je l’ai fait.

Tout entrepreneur devrait être amené à se poser chaque matin la question : mon entreprise fonctionne bien, comment pourrait-elle fonctionner encore mieux, quitte à changer le système ?…Une fois qu’on est lancé, c’est tous les jours qu’on doit innover, s’élargir, s’ouvrir aux opportunités.

14. You pay peanuts, you get monkeys

La seule compétence exigée d’un entrepreneur est d’être un bon couteau suisse. Quitte à s’outiller sur le tas.

Je vais déléguer: ce que je ne sais pas faire, ce que je n’ai pas envie de faire et que d’autres feront mieux que moi.

15. Ne perds pas de vue ta mission

L’écrasante majorité des entreprises démarrent à la manière d’une tache d’encre: d’abord petites, elles s’élargissent plus ou moins rapidement par diffusion.

L’entrepreneur qui réussit est habité par une mission qui le pousse à aller de l’avant, encore plus loin, toujours plus loin.

16. Comment séduire un investisseur?

Ses questions avant d’investir:

. Le business model. Quel est le coût d’acquisition d’un client (CAC)? Et combien te coûte-t-il de le garder?

. La structure légale

. La taille du marché

. L’équipe

. La responsabilité sociale

. La valeur de l’entreprise et les possibilités de sortie

. Les perspectives de développement

. La différenciation et la protection

. La solidité économique

. La technologie et l’opérationnel

. La diligence juridique

. La diligence financière

Tu pousseras beaucoup de portes, tu essuieras beaucoup de refus et tu seras forcément démoralisé. Ne te laisse pas abattre ! Mets toutes les chances de ton côté et commence par sélectionner tes portes.

17. Une entreprise de son temps

1 milliard d’êtres humains vivent avec moins de 1 dollar par jour

Turkson « L’économie doit servir l’humanité au lieu de la gouverner en instaurant une croissance circulaire, durable, équilibrée et inclusive. »

Les grands industriels commencent à comprendre que s’ils ne changent pas, s’ils ne font pas des valeurs, du sens et du partage le cœur de leur métier, ils ne survivront pas.

Quand tu lances ton entreprise, intègre le bien social dans ton ADN. Sois un micro-activiste. Sinon de moins en moins de personnes te suivront.

18. J’ai échoué et tant mieux !

Nous sommes perpétuellement en apprentissage. Pour grandir, il faut passer par les erreurs, voire par les échecs.

19. Savoir-faire et faire savoir

Crée de la communication autour de tes succès, aussi infimes soient-ils: l’être humain est toujours attiré par la réussite.

20. La chance (et les moyens de l’invoquer)

Mais j’y suis aussi parvenu grâce à la culture d’une équation magique, la TPT –Team, Product and Timing, l’équipe, le produit et le moment: j’ai monté une équipe remarquable et je propose le bon produit qui évolue et se développe avec son temps. Qui a donc, forcément, toutes les chances de grandir.

21. Et maintenant?

Quand tu as le choix entre deux opportunités, par exemple vendre ta boîte ou la garder, construis un tableau à deux colonnes. Il t’évitera de dire ensuite « J’aurais dû », la pire des choses, le pire des mots.

Conclusion  Call to action!

Définis ce que signifie le succès pour toi.

Ose!

*