Dons emmaüs

A Livr'Ouvert

171b bd Voltaire, 75011 Paris.
Latitute/longitude: 46.75984 1.738281

Tel: 09.52.65.38.67

Le lundi de 12h à 19h et du mardi au samedi de 10h à 19h30.

Mail: contact@alivrouvert.fr

Verbatims et recommandations...

La Reine maire de Paris de François Deletraz - Editions du Rocher

Émetteur du florilège: François C.

La reine-maire de ParisArtisans

La Mairie de Paris n’aime pas les artisans, en particulier les auto-entrepreneurs. Encore moins lorsqu’ils habitent dans les départements autres que ceux de Paris et de la petite couronne… Si le siège de son entreprise n’est pas dans le 75, le 91, le 92 ou le 93, l’artisan devra stationner au prix fort, jusqu’à 50 € pour 6 heures (le maximum autorisé).

Associations

Depuis 2014, la Ville distribue chaque année environ 260 M€ à quelque 2600 structures associatives… Il existe «une politisation des subventions», ainsi qu’un «manque de contrôle alarmant» (revue Tous Contribuables).

Autolib’

Outre l’augmentation des prix, l’entretien des véhicules était un problème majeur… A ce manque d’entretien s’ajoutait le vandalisme: Blue Solutions recevait en 2017 plus de 200 véhicules abîmés par jour.

Après 10 ans de service, Autolib’ n’aura donc pas passé l’été 2018.

Automobiles

Que la voiture soit propre, que le scooter soit électrique, que le taxi soit vert, que l’autobus soit hybride, tous sont logés à la même enseigne. Car quand une rue est mise en sens interdit, cela empêche tous les véhicules quels qu’ils soient de pénétrer dans un quartier.

Bourse de commerce

La Mairie prend la décision de racheter la Bourse de commerce, en 2016, au prix fort: 86 M€…Les murs du bâtiment accueilleront désormais les quelque 3 000 œuvres du musée d’Art Contemporain de François Pinault.

Ian Brossat

Le logement est un des postes les plus onéreux de la Ville: il pèse 3Md€ sur la mandature… Peu importe le coût, Ian Brossat (PC) n’a qu’une chose en tête: atteindre les 30% de logements sociaux à Paris qu’il s’est fixés. Il veut modérer la gentrification de la Ville «par des bobos, ces bourgeois qui n’osent pas être de droite».

Campion (Marcel)

La sortie de route a été définitive avec les imbroglios de la Grande Roue de Paris et du marché de Noël. Pourtant, Anne Hidalgo, elle, certifie avoir tout tenté.

Canopée des Halles

Il n’y a effectivement pas de quoi fanfaronner sur ces 23 000 m2 de verre et 4000 m2 de capteurs voltaïques (facture s’élevant à 216 M€)… On nous annonçait une immense voûte céleste et majestueuse… on est revenu aux verrues des années 70.

Commissions

«Un progrès de transparence et de démocratie à mettre au crédit d’Anne Hidalgo» Pierre Gaboriau.

En 2016, l’ensemble des 36 809 contrats et titres portant occupation du domaine public a généré plus de 239 M€ de redevances pour la Mairie de Paris.

Communication

Depuis son élection, Ane Hidalgo a créé 41 postes en plus des 273 dédiés exclusivement à la communication, qui existaient déjà à la Mairie de Paris. Et si l’on regroupe toutes les directions de la Ville, on monte à 417 spécialistes de la com’ dans tout l’organigramme de la capitale. Ces chiffres astronomiques représentent plus de 21 millions d’euros en dépenses annuelles. Et pourtant, les erreurs de communication sont nombreuses.

La cour

Comme toute personne en position de pouvoir, Anne Hidalgo réunit autour d’elle une cour sinon bienveillante, tout du moins lénifiante. Un petit cercle restreint d’adjoints et de conseillers qui ont bien compris qu’avec la maire, la flagornerie restait la meilleure assurance de la pérennité, même si cela devait la mener à la faute.

JCDecaux

En mars 2017, la Mairie de Paris passait un contrat avec le publicitaire JCDecaux, qui prévoyait la mise en place de 244 écrans numériques de 2 m2. Or, depuis le 5 février 2018, ces panneaux publicitaires lumineux ne diffusent que des messages à but non lucratif!… Le Conseil d’Etat a confirmé par deux fois l’annulation de ce marché passé entre la Mairie et JCDecaux… La Mairie de Paris devra faire une croix sur les 40 M€ de recettes publicitaires financières supplémentaires que devait générer ce contrat.

Michel Déon

Le 14 février 2017, le Figaro publia une pleine page sur le sujet (refus d’inhumation décidé par la Mairie), rappelant les exceptions déjà faites à Paris. Puis –un affront pour la maire- Le Figaro consacra sa tribune du 19 février à une pétition signée par une centaine d’écrivains et d’éditeurs «afin de demander à Anne Hidalgo que soit trouvée pour l’écrivain une solution digne».

Dette

Au 31 décembre 2017, elle atteignait 5,5 Md€, et 6Md€ fin 2018, selon les chiffres de l’Hotel de Ville.

En dix-sept ans, la dette de la Ville de Paris a été multipliée par six: elle s’élevait à 1Md€ en 2001, au moment où Delanoë est élu pour la première fois…. Aujourd’hui, les frais financiers de la Ville de Paris représentent près de 134 M€. La durée de recouvrement de la dette a, quant à elle, dépassé le stade emblématique des douze ans.

Deux-roues

Les motos et scooters, qui étaient l’apanage de quelques-uns, sont devenus légion. Un flot impossible à endiguer.

Christophe Nadjovski veut réglementer le stationnement des deux-roues et, surtout, le rendre payant. Mais il se heurte à Anne Hidalgo qui a bien compris le risque électoral de pareille décision, et qui craint de se mettre aussi à dos cette catégorie d’usagers.

Dimanche

L’aversion d’Anne Hidalgo pour Emmanuel Macron est connue de tous depuis le débat sur l’ouverture des magasins le dimanche. La Maire s’y était farouchement opposée mais avait dû revenir sur sa position puisque les Parisiens, eux, y étaient favorables.

Free-floating

Adoubés par une maire de Paris obnubilée par la disparition de la voiture –mais qui n’est pas vraiment un chantre de l’uberisation-, ces vélos en libre service ont été la cible de milliers d’agresseurs… Résultat : des épaves sur le trottoir, une pollution visuelle non négligeable et un potentiel danger pour des utilisateurs de vélos inaptes à la circulation.

Entre 2017 et 2018, le nombre de victimes d’accidents de trottinettes et de rollers a bondi de 23% en France. A Paris, en 2018, la préfecture de Paris a fait état de 45 blessés.

Gares

Nous avons pris l’habitude de poser chaque année à la direction de la SNCF la même question: «A quoi sert d’investir des milliards pour les lignes à grande vitesse quand, pour entrer et sortir de certaines gares parisiennes, il faut plus d’une demi-heure, i.e. le temps gagné par la grande vitesse ?»

Grande Roue

Cette idylle a duré jusqu’à la publication d’un rapport explosif de la chambre régionale des comptes d’Ile-de-France, fin 2017. Ce document a notamment mis en lumière les petits arrangements effectués par la maire de Paris et ses services au bénéfice du « roi des forains » et au détriment de la Ville et du principe de concurrence.

Guichets du Louvre

La Mairie et l’Etat sont embourbés depuis plusieurs années dans un contentieux sur la rénovation de la route qui relie les guichets. Les travaux de la chaussée réalisés dans les années 90 n’ont pas été correctement réalisés et la dalle, depuis, ne cesse de se dégrader.

Impôts locaux

La taxe d’habitation est stable, de même que la taxe foncière. Seulement, pour financer une partie de ses dépenses de fonctionnement, qui ont augmenté de manière exponentielle depuis 2014, la Mairie a misé sur les impôts indirects pour renflouer les caisses.

Institut des cultures d’Islam

Au total: 1400 m2 dédiés à la culture musulmane et aussi à la pratique de la religion. Dans chacun de ces Instituts est prévue une salle de prière. La Mairie envisage donc de faire cohabiter culturel et cultuel.

Jardin des Halles

Cet espace de 4,3 hectares, de plain-pied et accessible aux personnes handicapées, propose aux Parisiens et visiteurs une grande prairie, un jardin d’aventure, des lisières boisées, des pistes de pétanque… Coût total de ce chantier: 33 M€ l’addition pour la réhabilitation des Halles s’est élevée à environ 1 Md€.

Jeux olympiques

Les experts se sont inquiétés (rapport de mars 2018) «de réels risques à la fois de non-réalisation dans les délais de certains équipements, mais aussi de surcoûts importants».

Bruno Julliard

Cet ancien président de l’Unef, élu conseiller de Paris en 2008 et à qui Bertrand Delanoë avait confié le poste d’adjoint chargé de la Jeunesse, a donc retrouvé les bancs du Conseil de Paris comme simple conseiller.

Logement

La Mairie vise les 30% de logements sociaux dans Paris à la fin de sa mandature.

Dans notre sondage 34% des Parisiens se disent satisfaits de l’action d’Anne Hidalgo en faveur du logement. C’est dire si les 3Md€ d’euros dépensés sur la mandature pour la création nette de moins de 10 000 logements n’a pas eu l’effet escompté en termes de popularité.

Marché de Noël

Marcel Campion, lui, tient sa revanche. Si le marché de Noël n’a pas été reconduit en 2017 et 2018, il a obtenu le feu vert du musée du Louvre pour s’installer au jardin des Tuileries. Un pied de nez à Anne Hidalgo, qui n’est pas encore débarrassée de ses pires ennemis.

Migrants

Entre 2015 et 2018, les forces de l’ordre ont démantelé près d’une quarantaine de camps.

En gros, l’Etat et la Mairie se sont successivement accusés de ne pas faire correctement leur travail et il est difficile, plusieurs mois après la bisbille, de dire qui en était le responsable.

Jean-Louis Missika

Il a le mérite de donner à Paris un élan pour demain. Ainsi, son grand concours « Réinventer Paris » est une vraie réussite.

Christophe Nadjovski

En quelques années, il est devenu un spécialiste de «l’évaporation». Sa guerre, il ne la livre plus contre la pollution, mais contre les déplacements.

Son jusqu’au-boutisme est cependant freiné par la maire, elle-même coincée, car sans les écologistes et les communistes, elle n’a plus de majorité. Hélas, la discrétion de l’adjoint au maire n’a d’égale que son intransigeance.

Nids-de-poule

Depuis avril 2018, une centaine d’agents et deux machines spéciales s’activent pour réparer les trous de la voirie… A ce jour, 2500 nids-de-poule ont été rebouchés.

Philharmonie de Paris

Le principal dérapage de ce projet est budgétaire. De 173 M€ en 2006, la facture est passée à 543,70 M€… soit une augmentation de plus de 300% par rapport à l’estimation retenue en 2006 par le comité de pilotage du projet. Le coût pour la municipalité aura, lui, été de 234,50 M€… Des élus d’opposition, comme de la majorité, dénoncent un « dérapage » spectaculaire qui pèsera encore sur les finances de la Ville de Paris pendant une décennie.

Places (Bastille, Panthéon, deux exemples à ne pas suivre)

Au fil des années, de multiples aménagements de voirie se sont traduits par le ralentissement des autobus

La maire du Vème arrondissement, vivement opposée à la piétonnisation comme à la végétalisation de la place du Panthéon, décide alors d’engager le bras de fer. Selon elle, la piétonnisation aurait «provoqué un phénomène d’embolisation du trafic».

Politique

Ian Brossat et Christophe Nadjovski sont-ils pour autant les deux mauvais génies d’Anne Hidalgo, qui la pousseraient à gauche, alors que la Ville est foncièrement au centre? Qui l’obligeraient à édicter des règles destinées à sévir, et à punir les Parisiens et les banlieusards? Les deux semblent rester dans la droite ligne de leur patronne, qui aime tant réguler, édicter et sévir.

Propreté

Des bouteilles pleines à craquer sorties sur le trottoir, des sacs éventés, des bouteilles en pagaille, des centaines de cadavres de cigarettes et des rats qui déambulent par dizaines dans les parcs. Lorsque l’on circule dans les arrondissements «populaires» de Paris, rien n’indique que l’on se trouve dans une ville réputée être l’une des plus belles du monde.

Certains services ne sont pas tenus. Les rats sont passés du sous-sol au macadam et leur nombre grossit au même rythme que les détritus sur les trottoirs. En 2020, le sujet de la propreté sera, à n’en pas douter, un angle d’attaque des opposants à Anne Hidalgo.

RAPO (Recours administratif préalable obligatoire)

Si vous avez reçu un PV–pardon, un «forfait post-stationnement»- et que vous souhaiter le contester, il vous faudra obligatoirement faire un RAPO.

Rats

Les 400 squares parisiens ont presque tous nécessité des interventions pour limiter la prolifération des rats.

Rue de Rivoli

Largeur de la piste cyclable: 4 m.

Largeur de la voie générale pour les voitures, les VTC, les motos, les livreurs: 3,40 m.

Largeur de la voie de bus avec circulation à vélo possible: 4,60 m.

Ainsi, sur un large espace qui va de la rue Saint-Antoine à la rue de Rivoli, il existera donc quatre pistes cyclables dont trois à double sens à quelques dizaines de mètres seulement les unes des autres ! Voilà qui illustre bien les propos de la Maire: «Un meilleur partage de la voirie au profit de tous les usagers.»

Stationnement

Depuis 2001, la ville est passée de 235 000 à 133 000 places de stationnement disponibles.

Streeteo

Depuis début janvier 2018, la société Streeteo accumule les frasques… Face à tous ces manquements, l’adjoint aux Transports Christophe Najdovski est monté au créneau. Mais pas facile de défendre l’indéfendable.

Urbanisme (L’APUR, juge et partie)

Si tout cela n’est pas, au mieux du «copinage», au pire du «pistonnage», cela y ressemble beaucoup.

Vélib’ (Dérapage total)

Tout a déraillé début 2018. Car changer d’exploitant sur un parc de 25 000 bicyclettes ne se fait pas en un claquement de doigts.

Vidéosurveillance

100% de pure autosatisfaction, 0% d’humilité. Tel est le cocktail détonnant d’Anne Hidalgo.