A Livr'Ouvert

171b bd Voltaire, 75011 Paris.
Latitute/longitude: 46.75984 1.738281

Tel: 09.52.65.38.67

Le lundi de 12h à 19h et du mardi au samedi de 10h à 19h30.

Mail: contact@alivrouvert.fr

Les verbatims de François

Les 100 000 familles - Plaidoyer pour l’entreprise familiale de Cyrille Chevrillon - Ed. Grasset 2015

https://images.epagine.fr/961/9782246853961_1_75.jpg La notion d’entreprise comme aventure collective, source d’épanouissement, de réalisation personnelle, lieu où s’expérimentent la solidarité, le travail en équipe, la création de richesses matérielles et intellectuelles, l’inventivité, l’action, la découverte, est rarement mise en avant.

La France a délaissé le capitalisme familial. Elle n’en a jamais fait un pilier de la création de richesses et d’emplois.

La France manque de capitalistes et de capitaux. L’absence de fonds de pension, l’étroitesse du marché financier pour les entreprises moyennes, le retrait des compagnies d’assurances de l’investissement dans les entreprises…font que les sources extérieures d’argent disponible pour investir dans les entreprises françaises manquent cruellement.

Les familles forment un socle pour l’industrie française avec cette combinaison unique entre goût de l’aventure et innovation, obsession du long terme et économie de moyens, proximité et qualité des relations humaines.

Un bon actionnaire est un actionnaire qui décide, qui choisit. L’Etat n’est pas toujours en mesure de le faire, car ses motivations en tant qu’investisseur sont multiples et pas toujours claires.

Sur 113 PME introduites en Bourse depuis 2008, environ la moitié d’entre elles ont accusé une baisse de leur cours depuis l‘introduction, dont certaines de plus de 90%. C’est ce qui explique qu’aujourd’hui, moins de 1% du financement des PME et des ETI provienne de la Bourse.

Le private equity est la deuxième source de financement en capital des entreprises après le marché, et concerne environ 5 000 entreprises.

243 grandes entreprises   5000 ETI   138 000 PME   3 millions de TPE

70% de ces quelque 143 000 ETI et PME sont à détention familiale

Près de 6 ETI sur 10 sont en transformation, actives sur le marché mondial et motrices dans l’innovation.

Leur enracinement dans un territoire et une histoire.

Les quatre C : Continuité (la pérennité de l’entreprise comme objectif permanent) ; Communauté (un management spécifique des ressources humaines) ; Connexion (des liens forts avec leur environnement local) ; Commandement (rapidité de décision, proximité avec les salariés, engagement affectif des actionnaires).

C’est dans ce souci permanent d’établir un équilibre entre la prise de risque et le long terme qu’il faut rechercher l’origine de l’efficacité des entreprises familiales.

« L’argent le plus facilement gagné est celui que l’on n’a pas dépensé. »

Intégrer dans ses organes de gouvernance des personnalités aux horizons et expériences divers.

L’Association des entreprises familiales allemandes : liberté, propriété, concurrence, responsabilité.

On dénonce d’un côté la complexité de nos lois et règlements, mais de l’autre, on n’a de cesse d’en rajouter d’autres qui finissent par faire de notre pays une immense construction bureaucratique, dont une bonne part des éléments constitutifs concerne…les entreprises.

 

*

Émetteur du verbatim : François C.