A Livr'Ouvert

171b bd Voltaire, 75011 Paris.
Latitute/longitude: 46.75984 1.738281

Tel: 09.52.65.38.67

Le lundi de 12h à 19h et du mardi au samedi de 10h à 19h30.

Mail: contact@alivrouvert.fr

Les verbatims de François

La silver économie - 60 acteurs de l’économie des 60+ de Dominique Boulbes & Serge Guérin - Ed. La Charte

https://images.epagine.fr/029/9782874035029_1_75.jpg

Introduction

L’espérance de vie en France atteint un peu moins de 80 ans pour les hommes et un peu plus de 85 ans pour les femmes.

Il est estimé que le marché de la Silver économie représente 90 milliards d’euros, et devrait croître de 50% dans les cinq prochaines années, ce qui correspondrait à une création nette de 300 000 emplois selon la Dares.

Chapitre 1 La presse seniors

74% des 55-64 ans (dont 41% tous les jours) lisent un quotidien payant, contre moins de 10% pour les 18-35 ans.

Les 65 ans et plus consacrent 27 heures par semaine à regarder la télévision et 2 heures aux nouveaux écrans.

. Notre Temps, mai 68, en marche vers le senior power

Le mensuel intègre en effet les deux dimensions du temps des retraités, le temps d’avant, et le temps d’aujourd’hui, qu’il faut utiliser au mieux. Notre Temps se situe à ce moment charnière de notre vie.

Nous appelons d’ailleurs la génération 50-69 ans, la « génération I » pour « Inédite »!

. Rustica, la culture du lecteur

Rustica est davantage qu’un titre, c’est une véritable marque,qui, finalement, n’a jamais changé son ADN.

Nous creusons ce sillon de plus en plus, c’est-à-dire les bonnes pratiques pour un jardinage sain, une vie saine et une alimentation saine.

. Lagardère, les seniors du dimanche

Télé 7 jours se vend à 1,2 million d’exemplaires chaque semaine.

Nous investissons énormément sur des sites, des applications, des audiences fortes, mais la monétisation n’est pas là, puisque la publicité va à Google et Facebook. Nous sommes en train de changer de stratégie pour protéger nos données et mieux les exploiter.

Chapitre 2 Le marketing seniors, la machine à explorer le temps

. Planet.fr, un autre futur pour la planète des seniors ?

Le site est articulé sur trois thématiques : l’actualité, la santé, le féminin…Nous avons 1,5 million d’abonnés à la newsletter quotidienne de Planet, 1,3 million à celle de Medisite.

. Maetva, danse avec les seniors

Pour construire un marketing seniors, il faut superposer deux raisonnements. D’une part, le système de valeurs acquis par un individu entre 20 et 30 ans, qui a fixé une fois pour toutes ses comportements d’achat dont il ne sort que très rarement. D’autre part, les traits de comportement propres à l’âge, craintes accrues, isolement, désir de sécurité.

. Silvereco.fr, murmurer à l’oreille de l’écosystème

Lancé en 2014, l’annuaire imprimé de la Silver économie est tiré annuellement à 10 000 exemplaires et répertorie aujourd’hui plus de 2 000 entrerises sur plus de 500 pages.

Je crois fortement qu’une logique de « silver-citoyenneté » est en train de s’imposer, car bien vieillir est l’affaire de tous.

Chapitre 3 La vente à distance, total recall

Cette méthode de vente, bien qu’ancienne, est d’une étonnante modernité. Elle entretient un rapport ditrect avec le client, fonctionne sur des tests produits incessants, mesure instantanément la rentabilité des investissements. La VAD est ainsi en avance de phase sur bien des points de la vie des affaires contemporaines : connivence de marque, Return On Investment en temps réel, agilité managériale, innovation produits sur la base de l’expérience utilisateur, travail sur la data et les affinités comportementales…

. Françoise Saget, Linvosges, le linge inoxydable

Aujourd’hui, Françoise Saget fait 105 millions de chiffre d’affaires, et Linvosges, 95. Nous avons doublé le chiffre d’affaires en dix ans.

Le cross canal, c’est le fait de traiter mes clientes partout de la même manière dans tous mes canaux, avec les mêmes nouveautés, les mêmes cadeaux, les mêmes offres, etc.

. Damart « Froid, moi ? jamais avec Thermolactyl !

Qui ne connaît pas le Thermolactyl ? Ancienne marque des années 50, ce n’est pas pour autant une vieille marque. Bien au contraire, c’est un laboratoire permanent d’idées, d’études, de recherches, de réflexions constantes sur la femme de plus de 50 ans, cœur de cible, dont il s’agit d’accompagner la modernisation.

. Domaine agricole de Chezelles, faire son miel de la VAD

Les techniques de la VPC, lettres, mailings, ont patiemment construit une solide identité de marque. Plus que des clients réguliers, ce sont des clients fidèles, attachés à l’entreprise, friands d’informations sur ce qu’il s’y passe…Combien de marques ont su développer cette connivence ?

. Atlas for men, l’éternel retour

Le business model de l’entreprise est celui du fast retail. Dix-sept collections sont créées chaque année, avec quatre-vingts produits, tous originaux, entièrement conçus par des stylistes en interne, sur la base de nombreuses études consommateurs. La clientèle est clairement senior, d’une moyenne d’âge de 60 ans, qui apprécie de pouvoir disposer d’une offre trextile variée à domicile.

Chapitre 4 Le numérique, d’un château l’autre

Les entreprises de la Silver économie font le pari d’une numérisation inéluctable des personnes âgées. Le numérique gère en effet particulièrement bien les contraintes de la vieillesse : rupture de l’isolement, achats à distance, surveillance médicale déportée, entretien des liens familiaux malgré l’éloignement géographique…

. Facilotab, la tablette d’avant les tablettes

Le Cdip a voulu une tablette facile d’utilisation, qui ne nécessite pas que les utilisateurs changent leurs habitudes. L’équipe du Cdip a développé une couche d’interface élémentaire, permettant d’utiliser la tablette de manière très simple, pour des applications essentielles et centrées sur la communication avec la famille ou les proches.

. Doro, le club seniors

Chaque composant des téléphones que fabrique cette société sudéoise, que ce soit le hardware –la forme, le design- ou le software –l’enchaînement des menus- est pensé pour une clientèle senior…Le marché des produits numériques pour seniors doit ainsi être pensé dans une dynamique d’évolution constante.

. Ordissimo, l’âge et les usages

Outre le fait de proposer, depuis plus de quinze ans, des ordinateurs adaptés à un public senior, la stratégie originale d’Ordissimo vise à développer une communauté d’utilisateurs en offrant une large gamme de produits et de services référencés et légitimés par la confiance accordée à Ordissimo.

Chapitre 5 Les start-up, le choc des cultures

Le monde des start-up contribue très fortement à la dynamique de la Silver économie et peut proposer des solutions technologiques ou non, utiles et nécessaires au bien vieillir.

. Citizen Mobility, les compagnons du transport

L’entreprise, créée en 2011, consiste en une application numérique associée à des équipes de suivi…Le pari est clairement la qualité des relations humaines : qualité de service de ses « chauffeurs compagnons », qualité de suivi des équipes qui font le lien entre les personnes transportées, les structures, les chauffeurs…Le projet : sortir d’une vision purement fonctionnelle des outils numériques, en y associant des services humains à valeur ajoutée.

. Mamie Foodie, coup de torchon

Mamie Foodie est un traiteur qui propose aux entreprises de prendre en charge la restauration de leurs événements. La cuisine est réalisée par des seniors en retraite, qui sont ensuite présents pendant le buffet, peuvent se présenter, échanger avec les participants, retrouvant ainsi un réel lien social.

Mamie Foodie participe de l’économie inclusive, faire en sorte que personne ne soit laissé au bord du chemin.

. Ubiquid, catch me if you can

L’entreprise utilise la technologie des puces RFID pour répondre à une question bien connue des directeurs de maison de retraite : la gestion du linge. Un établissement perd en moyenne deux mille vêtements par an en raison de la complexité des circuits.

. MaSuccession, Balzac au pays du numérique

MaSuccession, structurée autour d’un site Internet et d’expertises patrimoniales, propose une panoplie de services qui vont de la simple évaluation gratuite des frais de succession à l’élaboration de solutions plus complexes, afin d’en réduire les montants par anticipation. C’est une stratégie de niche : apporter une forte expertise sur un nouveau marché.

. Famileo, l’amour et les preuves d’amour

Famileo est une application qui permet aux membres d’une famille de poster depuis leur smartphone des photos et des messages qui se matérialisent ensuite dans une gazette papier livrée directement à une personne âgée, qui reçoit ainsi régulièrement le journal de sa famille.

. Gema, lève-toi et marche !

Gema est un déambulateur motorisé qui permet à une personne âgée de se lever puis de se mouvoir sans aide humaine. Son principe est de fonctionner de façon intuitive, sans boutons ni commande vocale, grâce aux apports de la robotique.

. Les talents d’Alphonse, les liens forment la jeunesse

L’association a pour objet de mettre en relation les générations : d’une part par le biais d’une plateforme numérique qui permet la rencontre à partir de centres d’intérêt à partager, d’autre part par des initiatives favorisant l’échange concret dans des lieux physiques.

. Opticiens mobiles, voir et pouvoir

Autour d’un concept innovant mais simple dans sa définition : pratiquer le métier d’opticien à domicile. Il s’agit d’aller vers des gens qui ne sont pas disponibles pour aller en magasin pour des raisons de temps, de capacités physiques ou d’éloignement.

. Responsage, merci patron

Responsage est actuellement le seul acteur à être dédié aux salariés aidants et à fournir une prestation complète qui va de l’accompagnement des salariés, à l’animation et à la sensibilisation dans les entreprises, en passant par la rédaction de bilans sociaux éligibles à la RSE.

Chapitre 6 Les objets connectés, demain, l’odyssée de l’espèce

C’est un objet, non technologique – pour le distinguer des ordinateurs et smartphones-, qui capte, transmet et reçoit des données en se connectant à Internet grâce à un capteur, une puce RFID, un QR code, pour pouvoir bénéficier de services additionnels.

. Swaf, la soif d’entreprendre

Proposer une réponse technologique au risque de déshydratation qui touche un nombre croissant de personnes âgées…Le projet Swaf cherche à apporter une réponse à l’enjeu majeur de l’hydratation. Reste à trouver le marché et les conditions de la pérennité pour que cette avancée dans la prévention puisse toucher le plus grand nombre.

. Link Care Services, innover pour prévenir

L’entreprise développe une solution originale d’identification à distance des chutes et des situations anormales de vie des aînés (environ 450 000 chutes par an, et 10 000 décès consécutifs. Coût pour la collectivité : environ 2 milliards d’euros annuels).

. Blue Frog, un autre monde est possible

Cette jeune société a conçu et développé Buddy, un petit robot de 60 cm de haut. Buddy est doté de nombreuses fonctionnalités, téléprésence, aide à la prise de médicaments, applications du quotidien comme les recettes de cuisine, les jeux et les exercices pour les petits enfants, etc. Il permet d’assurer une présence à distance.

Buddy est le pivot de bien des questionnements majeurs de la Silver économie, qu’il réussit à intégrer : la technologie, les usages, la présence humaine, la surveillance à distance, le maintien à domicile, la stimulation cognitive, la domotique…

. Bluelinea, premier de cordée

Bluelinea diffuse divers objets connectés, boutons d’alarme, bracelets de géolocalisation pour les personnes atteintes d’Alzheimer, détecteurs de chute, capteurs de poids ou de tension, inclus dans les abonnements. Les objets sont commercialisés à des particuliers ou en Ehpad, avec une couche de services, une plateforme ouverte 24h/24 qui peut répondre à des appels d’urgence, lever le doute en cas de chute, aider à retrouver une personne égarée, etc

Chapitre 7 L’aménagement du domicile, home, smart home

Une bonne partie de l’avenir de la filière se joue sans doute dans cette vaste recomposition du paysage autour de deux lignes de force, des Ehpad élargis d’un côté, des logements augmentés »smart home » de l’autre, les deux étant appelés à se compléter plus qu’à se concurrencer.

. Variation, les gammes du désir

Fabricant à Tournus de fauteuils de relaxation qui s’adresse essentiellement à une clientèle de seniors.

Variation est fabricant, ce qui lui permet de fabriquer la commande particulière de chaque client…Varier ses gammes, varier son dispositif commercial, vente à domicile et magasins de centre-ville, varier ses actions marketing, presse et courrier pour les seniors, numérique pour les autres…Une intense culture du client.

. Indépendance Royale, l’autre façon de vivre chez soi

Le spécialiste, basé à Limoges, des équipements et produits de mobilité pour les seniors, afin de leur permettrte de conserver, ou de regagner, un maximum d’autonomie et de confort…Ses produits vont du monte-escalier électrique au scooter pour seniors, en passant par sa literie ergonomique, Idealsom, et sa douche, Ideal Douche. Il est un acteur global du bien vieillir à domicile.

. Rothelec, des radiateurs et des hommes

Un produit, le radiateur à inertie, décliné dans 22 modèles –selon l’encombrement, la puissance nécessaire aux pièces, des modèles verticaux, etc.-, dont l’installation d’adapte complètement à l’aménagement du client.

Même si les seniors basculent progressivement sur Internet, les fondamentaux de cette clientèle se maintiennent, voire se renforcent : recherche de la qualité, d’une relation humaine, d’un suivi personnalisé.

Chapitre 8 Les pharmacies et le matériel médical, la révolution culturelle

Les 22 000 officines et les quelques milliers de magasins de matériel médical sont des acteurs majeurs du soin et de l’accompagnement dans les territoires, qu’ils couvrent très largement. Ce sont souvent les premiers interlocuteurs des aînés et de leurs aidants.

. Giphar, le corner des seniors du coin

Premier groupement de pharmacies d’officine, Giphar s’est engagé dans une double action de formation et de sensibilisation à la question silver de ses adhérents. Il développe une offre spécifique de produits, matériels et solutions destinée aux aînés fragilisés, plus largement aux personnes en perte temporaire ou définitive d’autonomie.

. Winncare, du lit au fauteuil et du fauteuil au lit

Le groupe accompagne les évolutions de son marché autour d’une grande idée, celle de l’habitat équipé et connecté, permettant de maintenir à domicile les personnes qui n’ont, principalement, que des difficultés de mobilité, en réservant de plus en plus les maisons de retraite aux patients atteints de troubles neurologiques, cognitifs, qui nécessitent une forte présence humaine au quotidien.

. Incomed, jusqu’au bout du tabou

Filiale du groupe France Collectivités, Incomed est dédiée aux produits d’incontinence, le principe est de livrer chaque mois directement au domicile.

Quatre à cinq millions de personnes sont concernées en France par l’incontinence.

Sur l’incontinence, on est confronté à la facticité brutale de son propre déclin, que partager sur le sujet, et avec qui ?…Incomed propose de gérer des commandes faciles, des conseils discrets, des livraisons régulières.

. Herdegen, la longue marche

Créée en 1860, l’entreprise fabrique des équipements d’aide à la mobilité, avec une gamme très large, cannes, fauteuils releveurs, lits médicalisés, matelas médicaux, équipements de salles de bains, aides techniques.

Cette entreprise se projette à long terme sur un marché en croissance, avec une identité et une vision stratégique claires et solides.

Chapitre 9 Les grandes entreprises, silver is coming

Pour les grands groupes hors secteur de la santé et de la high-tech, il y a eu trois manières d’aborder la question senior : viser frontalement ce public, se faire rattraper naturellement par le vieillissement des consommateurs, ou faire de la nouvelle donne démographique un levier de croissance et de renouveau.

. Saint-Gobain, la silver vita

L’enseigne spécialisée senior Vita Confort (groupe Lapeyre) s’adresse au grand public à la recherche de solutions d’équipements non stigmatisantes favorisant la vie à domicile des personnes en perte d’autonomie.

L’un des enjeux majeurs du groupe concerne l’adaptation de plus de 28 millions de logements anciens. Une perspective titanesque mais obligatoire pour favoriser le bien vieillir à domicile…C’est toute une filière à mettre en mouvement pour qu’elle puisse se mobiliser efficacement face aux enjeux de la transition démographique.

. Legrand, au courant des seniors

Le groupe Legrand est au coeur des évolutions du logement, qu’il essaie d’anticiper et d’accompagner. La France doit aujourd’hui gérer une transition : intervenir dans des situations d’urgence en adaptant les logements existants, mais aussi s’inscrire dans les nouvelles tendances de conception de l’habitat, qui devront anticiper le vieillissement de la population…Legrand en est venu progressivement, avec ses partenaires de la construction, à une réflexion stratégique sur le logement de demain : connecté et intégré dans des offres de services.

. Somfy, à l’écoute de l’écosystème

Somfy s’inscrit aujourd’hui dans l’écosystème de la Silver économie, en nouant des partenariats dont l’enjeu est de se positionner dans la grande idée du maintien à domicile…Le schéma d’ensemble est bien une redéfinition des frontières entre un domicile mieux équipé et des Ehpad de proximité, pour explorer le plus longtemps possible les solutions d’allers et retours entre ces deux plate-formes.

. La Poste, le facteur sonne toujours deux fois

Le vieillissement de la population et la présence dans les zones rurales d’une part croissante d’aînés et de personnes en déficit d’autonomie éloignés de leurs proches offrent des opportunités pour l’opérateur postal…L’engagement dans la Silver économie de La Poste ne se traduit pas seulement dans les nouveaux services dévolus aux postiers, mais aussi par une politique de croissance externe portée par La Poste Silver, la holding de diversification du groupe dans la Silver économie, en particulier dans les services à domicile et la santé.

Chapitre 10 Les maisons de retraite, la Silver économie canal historique

728 000 aînés vivent dans les 7 752 Ehpad, sur 17 millions de retraités…Aujourd’hui encore, 44% des établissements relèvent du public, 31% de l’associatif et un quart du privé lucratif. Le leader de ce dernier, Korian, qui gère en France quelques 250 établissements, ne représente qu’environ 4% du total des personnes accueillies.

. Adef Résidences, la pensée du mouvant

La volonté du fondateur Dominique Bourgine (création en 1993) est de construire un modèle de gestion qui allie autonomie, travail collaboratif et approche pluridisciplinaire du vieillissement, en alliant rigueur et gestion dynamique du quotidien…Le groupe associatif (3500 salariés ; 220 millions d’euros de CA) accélère son développement par des reprises de structures.

. Korian, leader oblige

L’ambition du groupe est de pouvoir proposer à ses patients et à ses adresseurs, partout où il est implanté, des services correspondant à la situation de santé, ainsi qu’aux aspirations et à l’environnement familial, et de pouvoir les faire évoluer pour garantir durablement la meilleure qualité de vie possible.

L’approche Positive Care. Promouvoir une prise en charge respectueuse des aspirations et des possibilités de chacun, préserver et renforcer l’autonomie en toute circonstance. Cette ambition se nourrit des valeurs de Korian, la bienveillance, l’initiative, la responsabilité et la transparence, qui ont été choisies et construites par les collaborateurs.

. Colisée, ne jamais quitter l’arène

Groupe privé commercial qui gère et anime plus d’une centaine d’établissements, Ehpad et cliniques de soins de suite et de rééducation.

Chapitre 11 Les résidences pour personnes âgées, le meilleur des mondes possibles

Si, en 2011, la France ne comptait que 250 à 300 résidences et villages seniors, en 2018, plus de 750 seront installés sur l’ensemble du pays…Il est prévu que le territoire en compte 1500 d’ici 2025. A terme, cela représentera environ 150 000 logements en résidences services seniors, soit environ 200 000 personnes logées de cette manière, soit moins de 3% des 75+ non dépendants.

. Domitys, tous ensemble

Aujourd’hui, le groupe compte plus de 65 résidences sur l’ensemble du territoire et regarde hors des frontières…Il a développé une réelle expertise adaptée spécifiquement aux personnes autonomes de plus de 75 ans.

. Les Senioriales, les résidences labos

Les Senioriales entendent se distinguer de la concurrence par une priorité donnée à l’innovation à travers une démarche originale et riche de living lab. L’idée est que les résidents puissent donner leur avis, participer à des tests produits, proposer eux-mêmes des solutions.

. Vacancéole, parties de campagne

Il s’agit d’adapter l’approche du tourisme à l’accueil des seniors. Dans le cas de Vacanceole, l’approche se focalise sur des bassins de population allant de 25 à 60 000 habitants. La résidence seniors est calibrée pour la taille du bassin de vie : 30, 40 ou 50 logements maximum. L’idée est d’installer une résidence seniors connectée à des services de soutien à domicile. La résidence doit disposer de surfaces communes surdimensionnées pour accueillir tous les services nécessaires à destination des résidents, mais aussi de la population âgée vivant sur le même bassin.

Chapitre 12 Les services à la personne, tant qu’il y aura des femmes

Le secteur des services à la personne compte plus de 1,4 million de salariés, dont une très grande majorité sont des femmes peu qualifiées…Sur les 35 000 organismes recensés, 78% sont des entreprises (dont des autoentrepreneurs), 18% des associations et 4% des établissements publics.

Le secteur doit faire face à des marges faibles et des problématiques fortes en termes de recrutement, de turn over, de qualification et de rémunération des personnels.

C’est le premier secteur en termes d’emploi de la Silver économie. C’est aussi un secteur en forte évolution et un gisement d’innovations sociales et technologiques.

. LogiVitae, la vie du logis

Logivitae s’est positionné sur l’accompagnement des personnes de très grand âge en situation de perte d’autonomie sévère, mais aussi sur les personnes en situation de fort handicap. En outre, l’entreprise (150 auxiliaires de vie employés) prend en soin des personnes souvent de condition modeste, éligibles aux aides sociales.

. Oui Care, l’oxygène du quotidien

Le leader des services à la personne, présent sur tous les segments de ce marché…Le groupe a dépassé les 250 millions d’euros de C.A. et vise deux milliards dans quelques années…Son axe stratégique constant est que la satisfaction des clients passe d’abord par celle des salariés, les deux devant être étroitement associées dans un même cercle vertueux.

. Saveurs et Vie, vétéran du jour, innovant toujours

L’idée : lutter contre la dénutrition en associant qualité des repas et qualité de la relation humaine lors du portage.

Innovation dans le positionnement initial de l’offre, innovation dans la démarche commerciale qui allie BtoB et BtoC de façon originale, innovation dans l’organisation de la fabrication, en rupture avec le modèle classique des cuisines centrales.

. Orpea services à domicile, prendre les seniors par la main

Cette division d’Orpéa (environ 140 millions de CA) intervient soit vers les aînés en grande fragilité, soit vers des seniors désireux de bénéficier de services à domicile de confort.

Chapitre 13 La téléassistance, the new frontier of which I speak…

Le principe est de combiner un équipement, montre ou bracelet, avec une plateforme de reception d’appels. Lorsqu’une personne est en difficulté, elle déclenche une alarme, les opérateurs de la plateforme préviennent alors des personnes désignées à l’avance et/ou les services de secours.

. Assystel, le bijou des Ardennes

Assystel centre ses réflexions sur l’utilisateur final, dont il s’agit d’abord de bien comprendre les problèmes concrets…Le petit village des Ardennes dans lequel Assystel a conservé son siège social est une forme de symbole de toute une culture d’entreprise solide et cohérente : pragmatisme de l’approche client, solidité des innovations, attention aux détails, implication de longue date dans l’écosystème de la Silver économie.

. Senioradom, le new deal des anciens

Le principe est de modéliser des comportements et de détecter des situations anormales…Senioradom fonctionne indépendamment des capacités de la personne âgée et il est aussi utile en préventif qu’en curatif. L’intelligence artificielle décharge l’aidé comme l’aidant et permet ainsi à chacun de mieux vivre.

. Présence verte, présent à l’appel

Présence Verte compte plus de 110 000 abonnés, ce qui en fait le premier téléassisteur français…Son modèle, donnant priorité à la territorialisation et au lien social, est une manière de populariser la téléassistance qui reste en France encore peu utilisée.

Chapitre 14 Le logement social, la quadrature du cercle

On compte aujourd’hui 4,7 millions de logements sociaux, soit plus de 11 millions de personnes concernées. Une partie croissante des locataires se voit gagnée par l’avancée en âge, puisque près du tiers des locataires HLM est déjà âgé de plus de 60 ans…

Pour les bailleurs sociaux, prendre en compte le vieillissement des résidents implique de développer une politique d’adaptation des logements, de constituer une offre nouvelle, d’initier des services d’accompagnement des plus âgés, ou, encore d’imaginer des approches en faveur du lien entre toutes les générations.

. Action Logement, nous vieillirons ensemble

Organisme paritaire qui collecte la contribution annuelle des entreprises pour le logement des salariés (plus d’un million de logements ; 25% du parc HLM)…Le groupe de logement social cherche à adapter son engagement à la nouvelle donne démographique et aux nouveaux besoins des locataires seniors, en menant des réflexions autour des services, de l’adaptation du logement, de la mobilité sur le territoire après la retraite.

. Arcade, remettre les pendules à l’heure

Le groupe Arcade gère environ 140 000 logements et loge plus de 350 000 personnes…Pour Arcade, la valeur ajoutée des organismes d’HLM se situera dans l’accompagnement des habitants, en particulier les plus fragiles et les plus aisés.

. Logévie, les travaux et les jours

Logévie porte une réflexion globale sur le parcours de vie des seniors, afin que les solutions proposées soient intégrées dans une dynamique de vie cohérente, simple adaptation du logement d’abord, puis résidences autonomies pour conserver du lien social et bénéficier de services Ehpad si la santé se dégrade.

La capacité à associer étroitement des solutions techniques, économiques, sociales pour réinventer l’accompagnement du vieillissement.

Chapitre 15 Les mutualités, histoire de périmètres

Si en 2005, on comptait plus de 1200 mutuelles, en 2018 elles sont moins de 500…Les mutuelles couvrent 35 millions de personnes en France et restent le premier acteur de complémentaire santé (marché de 34 milliards d’euros) avec 52% de parts de marché, pour 18% aux GPS et 30% aux assureurs.

La transition démographique impliquera des évolutions stratégiques majeures pour inventer des nouveaux services, renforcer la prévention, s’appuyer sur le numérique et la télémédecine, accompagner le risque de la perte d’autonomie…

. MSA, vers les silvers verts

La Mutualité sociale agricole est le deuxième régime de sécurité sociale en France…Sa spécificité est d’être un guichet unique pour ses adhérents. En effet, elle encaisse les cotisations, et sert les différentes prestations (santé, famille, retraite…).

La MSA répond, depuis plusieurs décennies, aux besoins et attentes des seniors sur les territoires ruraux.

. Swiss Life, y penser toujours, n’en parler jamais

Swiss Life France développe également une offre autour du financement de la retraite et de la protection santé et se positionne à sa manière sur le segment de la perte d’autonomie….Pour l’assureur, la Silver économie est une opportunité forte pour se renforces en France.

. MNH (Mutuelle nationale des hospitaliers), oser le client

En 2012, la MNH est passée d’une logique produit à une logique client, en se donnant pour objectif de faciliter la vie des professionnels de la santé au sens large…Le groupe a procédé à des acquisitions et exerce désormais plus de vingt métiers, à destination d’un seul et même public, les hospitaliers.

. AESIO, aux sources du mutualisme

Union de trois mutuelles…Pour Aesio, l’enjeu est de construire une offre innovante, prenant en compte les nouvelles attentes, les besoins des aidants et les évolutions des modes de vie des assurés, tout en développant un modèle économique soutenable et adapté aux politiques publiques, moins dépensières et plus orientées sur la prévention.

Chapitre 16 Les acteurs financiers, anatomizing the greys

Le coût de financement de la dépendance est d’environ 30 milliards d’euros, financés au trois quarts par des dépenses publiques, soit 1,1% du PIB, en incluant les dépenses de santé, d’hébergement et de perte d’autonomie.

. SISA (Services innovants aux acteurs de la santé et de l’autonomie), revisiter la matrice

La stratégie du fonds est d’aborder la Silver économie sous l’angle particulier de la santé. Le vieillissement de la population questionne en effet le système de soin actuel : baisse du nombre des médecins, éloignement des patients, prévalence des maladies chroniques, inadaptation des hôpitaux aux personnes âgées, nécessité d’une surveillance à domicile…Le fonds privilégie ainsi les innovations capables de contribuer à réinventer un système de soin adapté aux nouvelles réalités démographiques, en conciliant solidité des business models et vision prospective

. Amundi, l’avenir est un long passé

Affirmer que l’économie du bien vieillir est en phase avec la démarche socialement responsable du groupe…Identifier la robustesse du sous-jacent, le caractère inexorable, massif, international, du vieillissement…La Silver économie permet ainsi de tenir des raisonnements de long terme…Pour les entreprises concernées, c’est une surcouche de croissance qui est attendue –et constatée jusqu’à présent.

. Crédit mutuel Arkéa, la Silver économie inclusive

Si la banque n’a pas créé une structure dédiée à la Silver économie, elle est devenue par la force des choses, un acteur majeur du financement et de la dynamique de cette dernière…La banque s‘est par ailleurs orientée vers la commercialisation d’offres spécifiques pour les seniors.

 

 

*

 

 

Verbatim proposé par François C.