A Livr'Ouvert

171b bd Voltaire, 75011 Paris.
Latitute/longitude: 46.75984 1.738281

Tel: 09.52.65.38.67

Le lundi de 12h à 19h et du mardi au samedi de 10h à 19h30.

Mail: contact@alivrouvert.fr

Les verbatims de François

Comprendre et appliquer Sun Tsu en 36 stratagèmes de Pierre fayard - éditions Dunod

https://images.epagine.fr/889/9782100769889_1_75.jpg

Partie 1 STRATAGEMES DE L’EMPRISE (en situation de domination)

Cacher dans la lumière (Aveugler).

Dans une situation désavantageuse ou bloquée, éviter de lutter en pure perte contre des positions irréductibles dominantes. Un usage stratégique du paradoxe va s’attacher à les renforcer dans un premier temps pour mieux composer avec, et les manipuler dans un second.

L’eau fuit les hauteurs (Déplacer).

Dans un conflit ouvert, au lieu de se conformer à un ordre du jour favorable à autrui, mieux vaut temporiser et s’en soustraire dans la sécurité. Contourner la difficulté en investissant un terrain, ou un argumentaire périphérique et accessible, puis l’imposer comme celui de la décision.

Général Beaufre: l’essentiel dans la stratégie consiste à maintenir et augmenter sa liberté d’action.

Le potentiel des autres (Instrumentaliser).

Lorsqu’un objectif est difficile à atteindre, faire en sorte que d’autres le fassent pour soi!

« Tuer avec un couteau d’emprunt »

Dicton chinois : Si tu veux réaliser quelque chose, fais en sorte que tes ennemis le fassent pour toi.

Les vases communicants (Transvaser).

En se mettant hors d’atteinte, renforcer sa position relative tout en observant l’engagement des autres parties prenantes. Attendre que la situation se renverse. Jouer la montre.

« Attendre tranquillement un ennemi qui s’épuise »

Dicton chinois : Le stratège attire l’ennemi et ne se fait pas attirer par lui.

Le chaos fertile (Bénéficier).

Quand un ordre ancien se délite, cela génère un appel d’air créateur d’occasions. A quelque chose malheur est bon. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme et les ennuis de mes ennemis sont mes amis. Dégénérescence d’un côté, croissance de l’autre.

Le cycle le plus court OODA (Observation, Orientation, Décision, Action) donne un avantage à la fois offensif et défensif à travers la disposition d’un éventail d’opportunités plus imprévu et plus diversifié.

« Piller les maisons qui brûlent »

Sun Tzu: La tâche première du général est de se rendre invincible (…) Les occasions de victoire sont fournies par les erreurs adverses.

La stratégie adore le vide (Dériver).

Rendre le comportement d’un partenaire ou d’un adversaire prévisible. Renforcer ses convictions et ses attentes et aller dans leur sens pour mieux les prendre à contre-pied. Une illusion éclatante occulte la réalité. Accréditer un mirage pour mieux tromper. Jouer de l’effet levier des apparences.

« Mener grand bruit à l’Est pour attaquer à l’Ouest »

Sun Tzu Celui qui sait quand s’engager, fait en sorte que l’autre ignore quand se défendre (…).

Le général exemplaire gagne à distance en s’attaquant à la stratégie de l’ennemi et en manipulant son esprit.

Partie 2 STRATAGEMES DU FIL DU RASOIR (Stratagèmes de confrontation et des batailles incertaines)

Créer à partir de rien (Créer).

Toute chose de ce monde procède du néant et la réalité croît dans le mirage des apparences. La force de l’illusion et de l’imagination appellent à la création du réel. Plutôt que d’imposer ses arguments, faire son marché dans ceux des autres parties prenantes, puis les mettre en scène pour leur donner consistance.

« Transformer le mirage en réalité »

Vaincre dans l’ombre (Divertir).

Fixer dans le visible conventionnel –la force Zheng- pour mieux l’emporter par la force Ch’i (ensemble des procédés, méthodes et moyens non orthodoxes, extraordinaires et hors-normes). User des formes orthodoxes pour couvrir une ruse inédite. Gesticulation diurne, action nocturne. Accréditer un comportement rationnel pour l’emporter au moyen d’un subterfuge inattendu.

« Se donner une apparence trompeuse tout en cachant la véritable intention d’attaque »

Sun Tzu Attaquer en pleine lumière, vaincre en secret (…)

Profiter de l’aveuglement (Accroître).

L’attente stratégique. Patienter jusqu’à ce que l’incendie appelle les secouristes qui en tirent profit. Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Tirer bénéfice des crises et des conflits extérieurs pour s’en approprier les richesses sans gouvernail. A distance du chaos, le stratège observe avant d’intervenir à point nommé.

« Contempler l’incendie de la berge opposée »

Sun Haichen Tant que l’huile alimente le feu, attendre à bonne distance (…) Le bon stratège maîtrise l’art du délai.

Le sourire du tigre (Adoucir).

Un sourire qui désarme cache le chemin des armes. Quand l’aménité héberge le danger. Endormir la vigilance adverse par une conduite paradoxale et des dehors aimables, puis inverser les qualités. Des dehors inoffensifs sécurisent l’offensive à venir. Bouche de miel, cœur de fiel.

« Cacher un poignard derrière un sourire »

Sun Tzu Quand l’ennemi cherche à attaquer, songez à négocier. Quand il cherche à négocier, songez à l’attaquer.

Qui sait perdre gagne (Sacrifier).

Perdre petit pour gagner gros. Abandonner la part du feu pour éteindre l’incendie. Le sacrifice utile. Savoir perdre pour gagner ensuite assure la durée à une force dominante qui use intelligemment de ses faiblesses réelles ou simulées. Perdre une bataille pour mieux gagner la guerre.

« Sacrifier les détails pour sauver l’essentiel »

Dicton chinois Il faut sacrifier les détails pour réaliser les grands desseins.

La chance se construit (Profiter).

Prévoir le futur dans le détail est une gageure. Il est plus stratégique de se rendre disponible à l’improbable et d’accueillir l’inconnu sans trop se préoccuper de sa rentabilité a priori. La chance est une construction de tous les instants car l’occasion fait le larron. Cultiver largeur d’esprit, vigilance et réactivité.

## Partie 3 STRATAGEMES D’ATTAQUE (Stratagèmes de situations de bataille, offensives ou en position d’assaut)

La pince des louanges (Révéler).

Agir à contretemps tout en anticipant pour révéler des intentions à leur état embryonnaire alors qu’elles sont fragiles, peu étayées et vulnérables. Provoquer une floraison hâtive pour la rendre stérile. Débusquer les desseins cachés pour agir à propos. Mobiliser l’ensemble de ses ressources en étant renseigné quand les autres parties prenantes sont encore dans l’impréparation.

« Frapper l’herbe pour débusquer le serpent »

Sun Tzu Une armée sans espions est comme un corps sans yeux et sans oreilles.

Le potentiel du passé (Réincarner).

Au lieu de ne compter que sur soi, redonner vie à ce qui a été vécu pour le faire servir à de nouvelles fins. Les réussites, élans sentimentaux, symboles et fantômes du passé reprennent de l’actualité dans le cadre d’une nouvelle dimension. Ce que tout le monde recherche est difficile à se procurer, alors que ce qui ne sert plus implore qu’on l’utilise. Emprunter un cadavre pour le retour de son âme.

« Reprendre vie sous une autre forme »

La victoire par la situation (Disjoindre).

Quitter des terrains minés pour d’autres favorables. En jouant sur l’aveuglement et la présomption d’un puissant, l’attirer sur un terrain qui le rend vulnérable. L’adéquation aux circonstances et aux contextes fait le succès ou l’échec.

« Attirer le tigre de la montagne vers la plaine »

Sun Tzu Le général ne demande pas la victoire à ses soldats, mais à la situation dans laquelle il les déploie.

Lâcher pour saisir (Retourner).

Consolider pour affaiblir. Eviter de supprimer toute marge de manœuvre à une adversité acculée en la contraignant ainsi à l’inventivité ou à une résistance farouche. Laisser doucement miroiter une solution séduisante qui va doucement affaiblir sa position et créer les conditions d’un renversement de situation. L’action paradoxale. Assurer dans un premier temps le contraire de ce qui est attendu pour mieux concrétiser dans un second.

« Laisser courir pour mieux saisir »

Lao Tseu Avant de détruire, il faut construire ; avant d’affaiblir, il faut consolider ; avant de prendre, il faut donner ; avant d’attaquer, il faut laisser partir.

Dicton chinois Duper en se servant du mode de pensée de l’adversaire, il devient l’otage de sa propre illusion.

Du plomb pour de l’or (Investir).

Capturer un gros poisson avec un appât minuscule. Offrir avec prodigalité ce qui est gratuit pour gagner ce qui ne l’est pas. Céder ce qui ne coûte rien pour créer les conditions d’obtenir ce qui coûte. Payer en banalités de brillantes idées. Donner peu pour obtenir beaucoup. L’alchimie des poubelles.

« Donner une brique pour ramasser du jade »

Dicton chinois Abandonner un avantage momentané pour assurer une victoire durable ultérieure.

Qiao Liang Comme jamais dans la guerre, l’incertitude, l’aléatoire et l’imprévu dominent. Dans ce flou radical, attendre de règles fixes et établies la définition d’un espace de jeu prévisible est totalement aléatoire.

Le poisson pourrit par la tête (Orienter).

Frapper à la tête. Derrière les actes et les positionnements, identifier les intentions qui les animent. Dégager l’essentiel. Viser le centre de gravité d’une manœuvre ou d’une organisation. Stratagème du talon d’Achille ou de l’effet multiplicateur. Viser la clef de voûte d’un édifice et le désorganiser.

« Pour neutraliser une bande de brigands, capturer en priorité leur chef »

Partie 4 STRATAGEMES EN SITUATIONS CHAOTIQUES (Situations propices à des bifurcations soudaines à la genèse souterraine)

Travailler en montagne (Prévenir).

Tarir la source qui fait la puissance d’un courant plutôt que s’évertuer et dépenser en vain pour le contenir. Se concentrer et agir sur les conditions initiales en amont des phénomènes. Attaquer sur les arrières.

« Retirer les bûches sous le chaudron ».

Dicton populaire Ne pas s’opposer à la force, lui retirer son point d’appui.

La confusion opportune (Confondre).

Le profit du chaos. Pêcher avantageusement en eau trouble. Tirer profit du brouillard avec opportunisme sans être prévisible. Perturber à dessein l’ordre et les relations dans une situation. Dissoudre les relations de causes à effets.

« Semer la discorde pour en tirer profit ».

Dicton chinois La meilleure façon de contrôler son ennemi est de laisser la nature faire son œuvre.

Les temps difficiles créent les héros.

Muer sous la façade (Renaître).

Plier aujourd’hui pour mieux l’emporter demain. Sacrifier à des apparences pour mieux préserver la substance. Paraître d’autant plus impassible qu’on est déterminé. Renaître sous un rideau de fumée. Changer sans le donner à voir. Grand calme avant la tempête. Reculer pour mieux sauter.

« La cigale d’or fait sa mue »

Dicton chinois Quand tu t’échappes, fais-le très secrètement sans que cela ne se sache. Construis un faux bastion afin de dissuader l’ennemi d’attaquer, et retire toi discrètement en laissant un nid vide.

Stratagème de la chèvre (Piéger).

Au lieu de s’épuiser en arguments pour convaincre qui ne veut rien entendre, le laisser déterminer lui-même comment il concevra son piège. Une fois qu’il sera attiré, obturer les chemins de retraite. Fluidifier pour mieux fixer. Chercher la femme. Privilégier la stratégie sur la tactique.

« Refermer la porte de la maison sur les voleurs »

Dicton chinois Dans le conflit, projeter un rocher sur l’ennemi au fond d’un puits.

S’allier au diable pour servir dieu (Echelonner).

Contrebalancer le poids de ses voisins par une alliance lointaine. S’associer au mal pour mieux servir le bien. Intégrer une force contraire en la plaçant dans un contexte qui l’oriente autrement. Des adversaires distants se transforment en partenaires locaux. Soigner le mal par le mal. L’alliance de revers.

« S’allier avec ceux qui ne sont pas dans son organisation pour maîtriser ceux qui le sont. »

Convertir un emprunt en acquis (Prétexter).

Prétexter une nécessité temporaire pour s’assurer une position durable. Stratagème du chevalier blanc. Transformer les bonnes relations en vecteurs d’expansion. L’ingratitude gagnante.

« Profiter de la bonté de quelqu’un pour le maîtriser ».

## Partie 5 STRATAGEMES POUR GAGNER DU TERRAIN (Obtenir par la ruse ce que d’autres possèdent ou bien contrôlent)

S’approprier la charpente (Remplacer).

Semer la confusion par des mouvements inattendus, puis échanger les places de la substance et des apparences. Une fois identifiées, s’approprier les valeurs d’autrui en les remplaçant par des articles pourris sans qu’ils paraissent comme tels. Stratégie du vampire, valeurs contre monnaie de singe. Du caviar pour le prix d’œufs de lump.

« Voler la poutre et la remplacer par un pilier »

Dicton chinois Aussi splendide que semble un édifice, si on affecte ses poutres et ses piliers, il s’écroule.

Châtier la poule pour effrayer le singe (Dissuader).

Agir résolument là où la chose est aisée pour éviter d’avoir à le faire là où c’est difficile. Se montrer intraitable dans la normalité pour éviter de s’y risquer dans la sphère du danger. L’extrême rigueur dans les détails assure la facilité dans les grandes entreprises. Faire un exemple à peu de frais pour éviter ce qui serait coûteux et hasardeux à réaliser. La partie pour le tout. Le billard à trois bandes.

Dicton chinois Une armée est invincible lorsqu’elle craint plus ceux qui la commandent que ses ennemis !

Un profil bas sécurise l’intelligence (Endormir).

L’affichage de la force et de l’habileté stimule et arme la vigilance et les manœuvres en sous-main de l’adversaire. Ne pas en donner les apparences anesthésie la vigilance d’autrui. En situation désespérée, jouer au con ou feindre la folie est un gage de survie. La sagesse chemine sous le couvert de la balourdise.

« Feindre la bêtise sans tomber pour autant dans la sottise ».

Proverbe chinois Abuse ton adversaire en l’incitant à sous-estimer tes propres capacités.

Le cadeau empoisonné (Inciter).

Pour provoquer un comportement particulier, faciliter une avancée sans retraite possible. Ce à quoi on ne peut inciter, faire en sorte que d’autres le fassent avec conviction et ténacité. Tendre la détermination de ses troupes en supprimant toute alternative autre que la victoire. Couper les ponts. Brûler ses vaisseaux.

« Faire monter sur le toit, puis retirer l’échelle »

Enrôler la force adverse (Dramatiser).

User de la crédulité d’un puissant pour emprunter sa force et se donner une apparence de dominant. Adopter une fière allure en s’habillant des vêtements et arguments d’autrui. Stratagème d’emphase et d’emballage.

« Orner de fleurs un arbre sec »

Sun Tzu En absence de troupes, utilise celles de ton ennemi.

Rendre l’inutile indispensable (Retourner).

Au lieu de s’imposer de l’extérieur au moyen d’une batterie d’arguments, se procurer des ascenseurs dans les défaillances d’une situation et s’en faire un vecteur d’intégration. Profil bas, identifier et puis résoudre des problèmes intérieurs, et monter en puissance jusqu’au contrôle de la situation. Stratagème du grignotage.

« Intervertir les rôles du maître de maison et de l’invité »

Dicton chinois Pour revenir à plein, aller à vide préalablement.

Partie 6 STRATAGEMES DU DERNIER RECOURS (A situations des plus périlleuses et extrêmes)

La faveur fatale (Vider).

Donner avec libéralité ce qu’on ne peut plus défendre pour se maintenir partie prenante. Anticiper un abandon en le concédant délibérément pour gagner du temps. S’abaisser pour mieux se relever. Acheter du temps en conquérant une faveur.

« Aller au-devant des désirs de quelqu’un dans un but inavoué »

Dicton chinois Intoxique ou accapare ton ennemi avec une activité consommatrice de temps ou d’énergie, de la sorte s’évidera son esprit combatif.

La déception paradoxale (Décevoir).

Dans une situation de faiblesse, se montrer encore plus démuni que l’on est sème le trouble sur la réalité des rapports de force. Stratagème du rien pour le tout. En situation désespérée, user du paradoxe. Le vide déroute le plein. Fausse anguille sous roche.

« Montrer la ville déserte à l’ennemi »

Sun Tzu Fort simulez la faiblesse, faible simulez la force.(…) L’art de la guerre est fondé sur la duperie.

Gagner avec ce que l’on a perdu (Abuser).

Reconfigurer une situation en transformant ce que l’on a perdu en atout. Influencer, semer le trouble et la confusion chez l’adversaire en usant de ses propres espions. Retour d’espion à l’envoyeur. Stratagème du retournement.

« Utiliser à son profit l’espion de l’adversaire ».

Sun Tzu Il n’est de situation où les espions ne puissent être utilisés.

La plaie qui sauve (Tromper).

Intoxiquer un adversaire par une blessure volontaire. Rentabiliser un sacrifice pour crédibiliser une personne, un produit ou un service. Petite perte pour grande cause.

« S’infliger soi-même une blessure pour gagner la confiance de son ennemi. »

Dicton chinois Nul n’est assez fou pour se blesser lui-même. Une blessure est donc un gage de sincérité.

Stratagèmes en chaîne (Orchestrer).

Une stratégie qui combine des mouvements incessants désappointe et met en réaction les autres belligérants. Stratagème de la liberté d’action. Garder la main en toutes circonstances par le rythme. Florilège stratagémique.

« Conjuguer plusieurs méthodes dans un but précis »

Dicton chinois Ceux qui se livrent aux stratagèmes n’en pratiquent jamais qu’un seul. (…) Pour réussir, il faut souvent en utiliser plusieurs à la fois.

Eloge de la fuite (Se retirer).

Lorsque les dés sont objectivement jetés en sa défaveur et que la déroute prochaine s’annonce inexorablement, résister est une absurdité. Mieux vaut se mettre hors de portée en mettant en sûreté ce qui peut l’être encore. Un pas en arrière est salutaire pour renaître. Savoir se retirer, sauver les meubles. Stratagème du phénix.

« La fuite est le stratagème suprême »

Dicton militaire Une bonne retraite vaut mieux qu’un mauvais combat.

*

 Verbatim proposé par François C.