Boutique en ligne

A Livr'Ouvert

171b bd Voltaire, 75011 Paris Latitute/longitude: 46.75984 1.738281

Tél: 09.52.65.38.67

Du lundi au samedi de 10h à 19h

Mail: contact@alivrouvert.fr

Clin d'œil de la semaine

40e anniversaire de l'abolition de la peine de mort

Réflexions sur la guillotineRéflexions sur la guillotine d’Albert Camus (Folio - 6.90€)

Dans la collection folio plus philosophie (éditeur Gallimard), le texte philosophique, associé à une œuvre d’art qui l’éclaire et le questionne, est suivi d’un dossier organisé en six points:

La mort des innocents ; un témoignage occulaire sur les éxécutions arbitrairesLa mort des innocents de Sœur Helen Prejean (Buchet Chastel - 23€)

En racontant dans Dead man walking (la dernière marche) les ultimes moments de Patrick Sonnier, un condamné à mort qui lui avait demandé de l’accompagner, Sœur Helen Prejean a bouleversé les consciences américaines.

L’adaptation cinématographie de Tim Robbins, avec Susan Sarandon (oscar de la meilleure actrice en 1995 pour ce film) et Sean Penn, a fait le tour du monde. Depuis lors, Sœur Helen Prejean a poursuivi son combat contre la peine capitale. Avec la mort des innocents elle démonte le fonctionnement de la justice américaine et montre que celle-ci peut difficilement se prévaloir d’être juste. Les erreurs judiciaires sont multiples, mais tout ou presque est fait pour éviter que les juges ou la police soient désavoués, comme l’illustrent les cas poignants de Gillis Williams et de Joseph Roger O’Dell.

Plus encore, au cours des vingt dernières années, 80 % des exécutions ont eu lieu dans les anciens états esclavagistes. ce qui fait apparaître la peine de mort comme le plus tragique vestige de la ségrégation raciale. Ainsi, à la cruauté du châtiment s’ajoute l’iniquité de ceux qui le défendent avec acharnement. Depuis le rétablissement de la peine de mort, fin 1977, plus de 1050 condamnés ont été exécutés aux États-Unis. Un cri d’indignation et un appel au courage contre la peine de mort. Une voix exceptionnelle.

Coup de cœur de Céline!

Les épines et les rosesLes épines et les roses de Robert Badinter (Le Livre de Poche - 7.40€)

Ce journal éclaire le fonctionnement et les évolutions de la justice française ainsi que ses liens à la politique entre 1981, année de l’abolition de la peine de mort, et 1986, départ de Robert Badinter de la Chancellerie. Il transporte les lecteurs au cœur du premier septennat de François Mitterrand en rendant compte de son action au ministère de la justice. Un bilan étayé par de nombreux chiffres.

Il mêle au récit des événements l’expression de ses convictions sur les actions menées: dépénalisation de l’homosexualité, progrès des droits des victimes, etc.

Coup de cœur de Céline !

Cesare Beccaria ; la controverse pénale (XVIII-XXIe siècle)Cesare Beccaria de Michel Porret et Elisabeth Salvi (Presses Universitaires de Rennes - 22 €)

Commenté, mis à l’Index romain, fustigé, critiqué ou loué par les juristes et les criminologues positivistes durant le long XIXe siècle, Des délits et des peines suscite une controverse pénale, encore bien vivante aujourd’hui en Chine ou dans le droit européen et international. Ce livre signé par 25 spécialistes européens et américains revient sur le «moment Cesare Beccaria» qui depuis deux cent cinquante ans nourrit cette controverse autour du droit de punir avec son impact politique sur la démocratie.

Avec le soutien de la fondation internationale Prix Balzan, de Bronislaw Baczko (Prix Balzan 2011) et de l’équipe DAMOCLES (UNIGE, faculté des lettres, ISTGE, unité d’histoire moderne).

Sur les conseils d’Isabella V.