Boutique en ligne

A Livr'Ouvert

171b bd Voltaire, 75011 Paris Latitute/longitude: 46.75984 1.738281

Tél: 09.52.65.38.67

Du lundi au samedi de 10h à 14h et de 15h à 19h

Mail: contact@alivrouvert.fr

Clin d'œil de la semaine

Quelques œuvres de Gisèle Halimi

La cause des femmesLa cause des femmes de Gisèle Halimi (Gallimard - 9,70€)

Un livre de combat. Une intervention politique. Sur le front de la lutte des femmes et sur la question de l’avortement. Gisèle Halimi est écrivain en même temps qu’avocat: le livre s’ouvre sur une brève auto-biographie et débouche sur la Cause des Femmes.

Voici les faits, les chiffres, les textes. Les documents fondamentaux et leur commentaire critique. Des témoignages bouleversants et le rappel de quelques «affaires» récentes. Bobigny et Grenoble notamment qui furent un peu le procès public des adversaires de l’avortement libre…

De quoi s’agit-il au juste? De la libération des femmes, bien sûr, et de la libre disposition de leur propre corps. Mais de la lutte des classes aussi et du passage au socialisme. Car les enjeux politiques de l’affaire sont peut-être plus décisifs qu’on ne croit. Et ce type d’action pourrait bien annoncer une forme nouvelle de combat.

La nouvelle cause des femmesLa nouvelle cause des femmes de Gisèle Halimi (Seuil- 17,60€)

«Imaginez qu’un beau matin, au réveil, vous découvriez une France totalement différente de ce qu’elle est et de ce qu’elle a toujours été. Le président de la République? Une femme. Le président de l’Assemblée nationale? Une femme. Au Sénat, une présidente. Au gouvernement, un Premier ministre “Première” ministre… Et entourée de 90% de ministres… femmes! La Cour des comptes, le Conseil d’État, le conseil constitutionnel? Tous présidés par des femmes. A l’Assemblée nationale, en 1997, 90% de femmes députées. Même topo au Sénat, en bien pire…» A ce moment, sur ma droite, dans un murmure (masculin): «Mais c’est un vrai cauchemar !» Gisèle Halimi

Ce miroir inversé donne à voir le cauchemar que vivent aujourd’hui les citoyennes. Pour y mettre fin, Gisèle Halimi, vingt ans après l’incontestable succès de La cause des femmes, lance un nouveau manifeste. L’égalité réelle pour toutes, c’est, en démocratie, la parité. Mordant, plein d’anecdotes vécues et d’éminents témoignages, ce livre plaide cette exigence.

Une embellie perdueUne embellie perdue de Gisèle Halimi (Gallimard - 20,20€)

Une embellie perdue est la suite des Mémoires que Gisèle Halimi a entrepris avec La cause des femmes et Le lait de l’oranger. En juin 1981, l’avocate est élue députée. Le «peuple de gauche» rêve de changer la vie; et les femmes de compter, enfin, en politique.

Mais l’embellie sera brève. Les socialistes cèdent, assez vite, au «réalisme» et aux délices du pouvoir. «La gauche a-t-elle encore une âme?» s’interroge bientôt Gisèle Halimi. En septembre 1984, elle quitte l’Assemblée. Pendant quarante mois, elle aura vécu une aventure ambiguë: décevante, dans l’univers masculin des politiciens: riche de découvertes, dans sa circonscription. Le Palais-Bourbon sous la vague rose. Le chemin - un temps commun - avec François Mitterrand, Joxe, Rocard ou Bérégovoy. La campagne - hors de tous les partis - des «100 femmes pour les femmes», en 1978. Le suicide tragique de trois amies, «chambardées» par leurs ruptures féministes… Souvenirs mêlés…

Ce livre témoigne de l’espérance et du désenchantement de ces dernières années. Il tente aussi une réflexion sur le pouvoir, la démocratie, les contradictions entre vie privée et vie publique. Un récit doux-amer, tourné cependant vers l’avenir où Maud-Tahfouna, la petite-fille lumineuse de Gisèle Halimi, l’entraîne. Avec la force de l’enfance.

Fini le feminisme ? compte rendu integral du colloque international feminisme et socialismes, paris,Fini le féminisme de Gisèle Halimi (Gallimard - 7,90€)

«…Fini le féminisme?…»

La question est posée, quelquefois avec soulagement et souvent avec regret… Le temps des Manifestes et des manifestations semble, en effet, révolu… Mais la cause des femmes, la cause de la moitié de l’humanité, reste le problème éthique et politique fondamental de cette fin du XXe siècle.

C’est ce qu’a établi, avec éclat, le Colloque international organisé par CHOISIR, les 13, 14 et 15 octobre 1983, au Palais de l’Uhesco, sur le thème «Féminisme et Socialismes» et auquel étaient représentées plus d’un milliard de femmes… Ce livre reproduit intégralement les actes de ce Colloque.